Radio Laser, l'information locale sur Rennes et les Vallons de Vilaine
Twitter
Facebook
Rss


Gisquettes' Talks #19 - Emission du 27 Novembre 2015 - Playlist spéciale Riot grrrls.

Mardi 1 Décembre 2015

Podcast de l'émission et tracklist.


Tracklist :
Bikini Kill - Double Dare  Ya
Bikini Kill - Suck My Left One
Bratmobile - Do You Like Me Like That ?
Sleater Kinney - Prisstina
Anti - Corpos - Policia Genocida
Gosssip - Your Mangled Heart
Nanda Devi - Spew on the spice slags
 Jack of Jill - Swollen
Team Dresch - Fake Fight
Babes in Toyland - He's my thing
Las Ultrasonicas - Monstruo Verde
Iku - Extremist
Partyline - Trophy Wifey
Adickdid - She is dangerous
Angelica - Teenage Girl Crush
Dickless - Saddle Tramp
Kitten Forever - Dirt Nap
Le Tigre - Riot Grrrl
Skating Polly - Ugly
Cadallaca - You're my only one
Huggy Bear - Shaved Pussy Poetry
Bitch Alert - Sandy

 
gisquettes___talks_19.mp3 Gisquettes' Talks 19.mp3  (82.45 Mo)


Pendant longtemps, le rock était une affaire d'hommes.
Partie d'Olympia dans l'État de Washington, une ville tranquille dont la jeune université devient vite un bastion activiste, une révolution féminine et punk va faire valser ce statu quo.
Au cours des années 1980, dans l'Amérique dirigée par Bush père, le féminisme brandi durant les deux décennies précédentes connaît un backlash ("retour de bâton").
L'opinion publique considère la question comme réglée, voire intempestive.
À Olympia, si la vie culturelle bouillonne d'idées progressistes, sur fond de musique grunge, les girls en ont marre de se faire malmener lors des concerts.
Les pochettes d'album sexistes, avec femmes nues, de préférence ensanglantées, les révulsent.
"Il est temps que les filles marquent leur territoire", déclare la jeune Allison Wolfe.
En 1991, avec ses copines, elle monte le groupe Bratmobile. En concert, elle bondit et hurle qu'elle ne veut pas être "la chouchoute des médias".
Juste avant, Kathleen Hanna, une amie de Kurt Cobain, a ouvert la voie en créant avec ses amies les Bikini Kill.
En soutien-gorge, le mot slut ("salope") fièrement marqué sur le ventre, elle anticipe les réactions sexistes pour mieux les noyer sous un flot de raillerie et d'indignation.
Le groupe essuie les plâtres : roadies méprisants, public agressif.
Mais avec la création du collectif artistique et militant Riot Grrrl, ouvert à toutes et sans leader, produisant concerts ou fanzines (à la photocopieuse), le mouvement prend de l'ampleur...

Gisquettes' Talks




Recherche

Réagissez en direct


Écoutez la radio en direct sur le net




Grille des programmes de Radio Laser 2015-2016


Top 50 PLAYLIST RADIO LASER


Et nous, liserons


A la Cantorad


Devenez bénévole


Inscription à la newsletter


Le mois de L'économie Sociale et Solidaire en Bretagne