Radio Laser, l'information locale sur Rennes et les Vallons de Vilaine
Twitter
Facebook
Rss


PhiPhiRock - 23 octobre 2017

Lundi 23 Octobre 2017

Bon Voyage GREG !! et Bienvenue Amandine !!


A bientôt GREG !!

phiphirock___23_octobre_2017.mp3 PhiPhiRock - 23 octobre 2017.mp3  (54.94 Mo)

Après avoir passé quelques mois en notre compagnie, Greg poursuit sa route vers les arts...!!
Merci Greg !!

Et merci pour le joli coup de crayon laissé discretement sur le bureau de PhiPhi !!

La playlist du soir

925ème émission Lundi 23 octobre 2017
PhiPhiRock 07

Partie 1

The Dead milkmen
Punk rock girl
The Orwells Mallrats
The Clash I fought the law
Heavy Heart Never never
Justin(e) Ode à la mort

Rubrique Sortie Petits ciseaux prod (punk rock)

Poesie zero
Il faut voler
The Attendants Carnival
Sex Pistols Pretty Vacant
Greenday Basket case
NoFx Champs elysées

Partie 2

Placebo
Sleeping with ghosts

Placebo Protect me from what I want
Placebo Taste

Biographie Placebo

Placebo
Special K
Placebo The Bitter End
The Smashing Pumpkins 1979

The Cure
Close to me

Soirée PUNK Rock au MONDO BIZARRO

Petits Ciseaux Prod propose un dimanche sous vos applaudissements

dimanche 29 Octobre 2017 - 19h
RENNES - MONDO BIZARRO
5€ (et pas un de plus !!)


du punk rock et du petit beurre nantais nous propose le mondo bizarro.

En effet la soirée verra se succéder quatre groupes nantais bien punk rock comme il faut, avec des rythmes énergiques, des guitares qui crachent, des petites voix impertinentes qui donnent envie de sauter dans tous les sens.
-Justin(e)
-Poesie zéro
-heavy heart
-The attendants
ça chante anglais ou français, ça parle politique, rébellion, ça provoque
ou ça balance dans la connerie, ça pulse, ça crache, ou ça gigote et ça vient tout du
pays nantais!



Biographie de PLACEBO

Placebo est un groupe de rock alternatif britannique, originaire de Londres, en Angleterre. Il est formé en 1994 par Brian Molko et Stefan Olsdal, qui sont d'abord accompagnés par Robert Schultzberg jusqu'en 1996, puis Steve Hewitt jusqu'en 2007, et Steve Forrest jusque début 2015.
Le style musical et les textes de Placebo se distinguent par une inclination romantique exacerbée. Autrefois allié à une imagerie provocante et excessive alimentant l'image sulfureuse du groupe, ce romantisme exubérant s'inscrit désormais dans une attitude plus introvertie. Opérant un changement progressif de son image et de sa musique, le groupe peut être affilié au punk rock pour ses débuts, puis au rock alternatif et à la power pop.

Placebo gagne une reconnaissance internationale, ayant vendu en 2011 plus de onze millions d'exemplaires de ses albums à travers le monde, et est connu du grand public pour ses titres Nancy Boy, Pure Morning, Every You Every Me, Special K, The Bitter End, Meds, Song to Say Goodbye ou encore For What It's Worth, et certaines reprises comme Johnny and Mary (Robert Palmer) ou Running Up that Hill (Kate Bush).
Vous les retrouvez actuellement en tournée pour leurs 20 ans de carrière.

Vingt ans d'existence (depuis 2016)

En octobre 2015, Placebo se produit à Londres lors d'un concert acoustique à MTV Unplugged au cours duquel de nombreux anciens titres sont rejoués. En novembre 2015, le concert sort en CD, DVD, Blu-Ray et vinyle.
L'année 2016 annonce les 20 ans de la sortie du premier album du groupe, et le début de deux ans de rétrospective. Le groupe propose des rééditions vinyles limitées des cinq premiers albums, et de nombreuses vidéos d'anciens concerts sont partagées régulièrement sur les réseaux sociaux. En juillet 2015, une compilation d'anciennes faces B, B-Sides, avait déjà été rendue disponible en téléchargement et streaming, faisant suite à la sortie non désirée par le groupe en 2011 de l'album B-Sides 1996-2006.
En mars 2016, Placebo annonce une grande tournée mondiale pour leur 20 ans de carrière. Le groupe passera en France en novembre 2016, à Lille, Nantes, Amnéville et Paris. En mai 2016, le documentaire Alt. Russia sur la tournée Russe de Placebo en 2014 et la rencontre avec des artistes du pays est diffusé au Beat Festival Film de Moscou. En juillet 2016, le groupe annonce la sortie d'un album rétrospectif intitulé A Place for Us to Dream (titre reprenant des paroles du morceau Narcoleptic) comprenant la plupart des singles du groupe, ainsi qu'un nouvel EP intitulé Life's What You Make It du nom du titre du groupe Talk Talk et comprenant la reprise de ce morceau et trois nouveaux titres de Placebo, Jesus' Son, Autoluminescent et Song #6. Le single Jesus' Son est publié le 19 août 2016.
Des concerts ont lieu en 2017 dont LAST TRAIN assure la première partie pour les shows en France. La tournée anniversaire prend fin en Australie à l'automne.
Style musical
Brian Molko explique avoir « toujours été attiré par des groupes qui avaient une image forte, mais pour avoir une image forte il faut avoir une musique aussi complexe et sophistiquée pour la soutenir, autrement on devient un triomphe de style au-dessus de la substance. L'idée d'avoir une image forte, de la musique forte, de l'intelligence et de la passion, c'était notre idée quand on a commencé. » Adulé ou conspué, Placebo ne laisse jamais indifférent. Difficile d'accoler à Placebo un genre ou même d'en trouver une origine tant les membres qui le composent et l'ont composé viennent d'horizons différents. Basé à Londres, Placebo n'a pourtant rien d'un groupe anglais. C'est peut-être pour cela que, lorsqu'on demande à Brian Molko s'il a déjà entendu un groupe dont le son s'approche de celui de Placebo, il répond : « Non, je pense que c'est impossible. ».
Mélange des genres
Les membres du groupe ont acquis une certaine notoriété concernant leur orientation sexuelle. Brian Molko s'est souvent dit bisexuel et Stefan Olsdal s'est ouvertement déclaré homosexuel, détails qui ont leur importance concernant la compréhension de certains textes du groupe ou tout simplement son apparence sur scène. Le groupe, ayant toujours été composé de trois membres, s'est souvent décrit comme cinquante pour cent homo et cinquante pour cent hétérosexuel. « C'était plutôt quelque chose de politique. Nous avions envie de faire une promotion de la tolérance et c'était plus un acte politique qu'un moyen de se faire de la publicité », explique Brian Molko.
L'image androgyne que Brian Molko s'efforce d'entretenir est expliquée par son attirance pour le théâtre mais aussi par la volonté de renverser les normes établies, notamment à l'égard des genres. Brian Molko et Stefan Olsdal se sont souvent entourés d'une ambiance glam', se produisant sur scène maquillés et vêtus de manière féminine, notamment durant la période de l'album Without You I'm Nothing. « Je pense que dans le monde de la musique, les gens n'ont pas envie d'aller voir un simple show avec des mecs qui arrivent de la rue en jeans et tee-shirts. Ils ont envie d'être emportés dans une autre dimension, un monde différent avec quelqu'un qui se situe bien au-dessus d'eux, sur la scène », note Stefan Olsdal.
Cependant, depuis l'album Sleeping with Ghosts, le groupe s'est voulu moins sexuellement chargé de manière à privilégier la musique, posture qu'il explique dans le documentaire intitulé The Death of Nancy Boy accompagnant l'album Meds. « Les gens ont arrêté de parler de la musique. Nous sommes devenus ce groupe travelo, un petit peu bourré. »
Composition
Le style musical de Placebo a beaucoup évolué : du punk rock de son premier album à la hard pop de Battle for the Sun. Mais le son Placebo comporte une signature musicale, outre la voix singulière de Brian Molko, c'est la rythmique de guitare à la croche que l'on retrouve notamment sur le titre Every You Every Me. Sur les deux voire trois premiers albums la musique est « directe et sans fioriture, propulsée par la section rythmique basse-batterie » et « repose en général sur deux accords, dont un mineur ». La guitare est jouée en rythmique « assez soutenue » par Brian Molko et il n'y a pas de place pour les solos. Les compositions se sont faites plus complexes avec le temps et ont inclus samples, pianos, synthétiseurs et violons. Stefan Olsdal s'est de plus en plus consacré à l'écriture et au jeu des parties de guitare meneuses, laissant sur scène la basse à William Lloyd pour de nombreux titres. Brian Molko s'est alors concentré sur la guitare rythmique chevillée aux accords puissances ; configuration beaucoup plus confortable pour assurer le chant en même temps.
Placebo utilise de nombreux accordages de guitare et basse et principalement l'accordage en Fa La# Ré# Sol# Do Do. Cependant, l'accordage en Ré Sol Do Fa La La inauguré sur le titre Meds est utilisé sur la majorité des titres de l'album Battle for the Sun.
Textes
Placebo est connu pour aborder une grande variété d'états émotionnels et principalement les déceptions amoureuses et relations tumultueuses. Nombre de textes de Placebo, écrits par Brian Molko à quelques exceptions près, ont rapport à l'amour, l'amitié et la perte. Souvent écrits à la première personne, ils se caractérisent par leur romantisme et suscitent l'empathie chez l'auditeur. Ils sont en grande partie autobiographiques sur les deux premiers albums et s'ouvrent plus sur l'extérieur à partir du troisième. « Quand vous essayez de faire de la musique universelle, vous vous tirez une balle dans le pied parce que vous tombez dans l'univers du cliché. Je pense qu'il est important d'écrire des chansons les plus personnelles possibles. Et puisque nous sommes tous faits des mêmes émotions, le fait qu'elles soient aussi personnelles les rend universelles », explique Stefan Olsdal.
Jusqu'à l'album Black Market Music, un certain nombre de textes ont explicitement fait référence au sexe et aux drogues (Teenage Angst, Special K, Commercial for Levi), alimentant l'image sulfureuse du groupe, mais ils se sont faits de plus en plus rares par la suite ou plus implicites. L'ambiguïté des textes reste la marque de fabrique de Brian Molko qui laisse à l'auditeur le soin d'interpréter à sa manière. Pour Molko, « ce que nous faisons, c'est nous préoccuper de la politique des émotions humaines, plus que d'autre chose. Et ce que nous essayons c'est de créer un lien émotionnel avec l'auditeur. Et nous essayons essentiellement de dire quelque chose sur la condition humaine, de dire quelque chose sur l'humanité. Nous essayons d'émouvoir les gens, de toucher leur cœur. Et je crois que parce que notre musique est honnête, ça marche. Il est question de passion, d'honnêteté, de vunérabilité émotionnelle dans notre musique. Je crois que c'est la raison pour laquelle les gens la comprennent et qu'elle touche autant leur cœur. »
Succès
Placebo rencontre un formidable succès en France et plus généralement dans les pays francophones (Belgique, Suisse). Outre les parfaites et partielles francophonies respectives de Brian Molko et Stefan Olsdal, ces derniers expliquent ce succès par la culture, puisqu'ils ont tous les deux passé leur adolescence au Luxembourg mais également par une prédisposition du public français pour leur musique : « Dès le début, il y a toujours eu une histoire d'amour entre nous et le public français. Je pense que c'est parce qu'il y a un romantisme dans ce qu'on fait, un romantisme qui n'est pas sentimental mais qui vient de la tradition des gens comme Baudelaire par exemple. Et vous avez cette tradition littéraire, ici, en France, qu'on n'a pas... que les Anglais n'ont pas vraiment eu. Vous avez eu Verlaine, Rimbaud, Baudelaire... les surréalistes... vous avez eu Sartre et Camus, des gens comme ça. Alors quand même, les Anglais ont eu Oscar Wilde, mais ce n'est pas la même chose. ».
Quatre albums de Placebo, de Black Market Music à Battle for the Sun, ont gravi la première marche du classement des meilleurs ventes d'albums en France. Par ailleurs, Placebo a chanté trois de ses titres en français : Burger Queen français et Protège-moi qui sont les traductions des titres Burger Queen et Protect Me From What I Want, ainsi que la face B Mars Landing Party, marquante par la trivialité de ses paroles.
Le succès de Placebo dans son pays d'origine a fortement diminué après les trois premiers albums et la direction musicale prise dès Sleeping with Ghosts. De même, l'intérêt des États-Unis pour le groupe reste tout à fait mitigé. En revanche d'autres pays latins que la France, comme l'Italie, l'Espagne ou le Mexique sont des terres de prédilection pour Placebo. Stefan Olsdal parle d'ailleurs couramment l'espagnol. L'Allemagne, les pays d'Europe de l'Est ou le Japon et la Corée du Sud sont des pays tombés plus récemment sous le charme du trio international.

Membres
Membres actuels

• Brian Molko - chant, guitare, basse, piano, harmonica, saxophone
• Stefan Olsdal - basse, guitare, piano, chœurs
Musiciens additionnels
• William Lloyd - basse, guitare, clavier (depuis 1998) (studio et tournée)
• Fiona Brice - violon, clavier, chœurs (depuis 2008) (studio et tournée)
• Nick Gavrilovic - clavier, guitare (depuis 2009) (tournée)
• Matt Lunn - batterie (depuis 2015)
Anciens membres
• Steve Hewitt - batterie (1996-2007)
• Robert Schultzberg - batterie (1994-1996)
• Steve Forrest - batterie, chœurs (2008-2015)
Anciens musiciens additionnels
• Xavior Roide - clavier (2003-2005) (tournée)
• Alex Lee - clavier, guitare (2006-2007) (tournée)

Discographie

1996 : Placebo
1998 : Without You I'm Nothing
2000 : Black Market Music
2003 : Sleeping with Ghosts
2006 : Meds
2009 : Battle for the Sun
2013 : Loud Like Love

Extrait de wikipedia.org





Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 19 Novembre 2017 - 20:00 METALOROCK - 52 - AC/DC

Dimanche 19 Novembre 2017 - 19:45 Musiques Nocturnes #10


Recherche

Réagissez en direct


Écoutez la radio en direct sur le net




Grille des programmes de Radio Laser 2015-2016


Top 50 PLAYLIST RADIO LASER


Et nous, liserons


A la Cantorad


Devenez bénévole


Inscription à la newsletter


Le mois de L'économie Sociale et Solidaire en Bretagne