Radio Laser, l'information locale sur Rennes et les Vallons de Vilaine
Twitter
Facebook
Rss

Rubrique Conso : La CLCV lance le dispositif Prime Cash Energie

Vendredi 30 Mai 2014

L'antenne rennaise de l'association nationale de défense des consommateurs et usagers (CLCV) propose ce mois-ci de détailler, son dispositif Prime Cash Energie en collaboration avec l'entreprise GEO PLC. Nicolas Jaffray répond à nos questions sur ce projet très peu connu du grand public alors que bon nombre de personne pourraient réaliser une économie non négligeable concernant des travaux dans leur maison.


Une aide CLCV pour vos économies d’énergie

La CLCV et GEO PLC lancent une offre pour les particuliers qui envisagent des travaux et leur font un chèque. Pour en bénéficier, il faut adhérer à l’association.

Isolation des combles, des murs ou d’un plancher, achat d’une chaudière à condensation ou basse température, chauffe-eau solaire…  ces travaux génèrent des certificats d’économies d’énergie (CEE). Ils représentent une aide supplémentaire au crédit d’impôt que ne connaissent souvent pas les particuliers.


0530_chroniqueur_vendredi_clcv_prime_cash_energie.mp3 0530-chroniqueur-vendredi-CLCV-Prime Cash Energie.mp3  (3.61 Mo)



Les principales opérations donnant lieu au versement de la prime

Pour un particulier, les opérations dites éligibles aux certificats d’économies d’énergie, c’est-à-dire qui permettent de toucher la prime, sont largement regroupées autour de deux catégories :
  • Les travaux d’isolation, quelle que soit la partie de l’habitat concernée (combles, murs…)
  • Un système de chauffage performant de type chaudière à condensation, pompe à chaleur, chauffage solaire…
D’autres opérations sont éligibles, les changements de fenêtres ou l’achat de certains équipements ménagers très économes (lave-linge classe A+) par exemple, mais selon la grille établie par le ministère de l’Ecologie, elles donnent lieu à de faibles primes. La démarche est ici intéressante dans un ensemble plus large (isolation des combles + changement des fenêtres, par exemple).

Quatre exemples de primes

  • Cas n°1 : isolation des murs d’une maison de 100 m2
Montant de la prime : 750 € (chauffage au fioul ou au gaz) et 450 € (chauffage électrique).
  • Cas n°2 : isolation des murs d’un appartement de 70 m2
Montant de la prime : 190 € (chauffage combustible) et 115 € (chauffage électrique)
  • Cas n°3 : achat d’une chaudière individuelle à condensation pour un logement de 80 m2
Montant de la prime : 270 €.
Il s'agit là d'estimations, seul un professionnel du bâtiment peut, pour un logement donné, définir la surface d'isolant à poser. Celle-ci varie également suivant le mode d'isolation choisi (combles, murs par l'extérieur / intérieur, planchers bas...)

Les trois caractéristiques de l’offre Prime cash énergie

1. Une offre en cash
La grande singularité du secteur des certificats d’économies d’énergie tient au fait que les grands obligés (EDF, GDF, Total, Leclerc, Auchan, etc) rachètent contre de l’argent les certificats d’économies d’énergie aux professionnels publics (collectivités locales, offices HLM, par exemple) ou privés qui réalisent des opérations éligibles. Mais quand les particuliers réalisent ces mêmes travaux, les fournisseurs d’énergie ne veulent plus verser de l’argent et proposent des bons d’achats, un abondement sur la carte de fidélité, des prêts travaux bonifiés ou une remise sur l’achat de chaudière.
La CLCV a voulu que les particuliers soient traités comme les professionnels et que leur soit proposée une offre claire de valorisation en numéraire (cash) par chèque ou virement bancaire.
 
2. Un délai complet de quatre mois annoncé et garanti
La rigueur administrative d’authentification des certificats d’économies d’énergie par les pouvoirs publics, qui empêche efficacement les fraudes, engendre des délais aléatoires et parfois très longs pour toucher sa prime. L’offre Prime Cash énergie garantit un délai complet de traitement de 4 mois maximum.
Nombre d’offres ne s’engagent pas sur un délai de versement et des témoignages font état de délais parfois très longs (de 6 à 15 mois !). D’autres offres avancent des délais très courts (un mois) mais sans préciser s’il s’agit d’un délai complet.
En réalité, ces annonces semblent plutôt proposer un délai d’un mois à compter de l’authentification par l’autorité organisatrice (le ministère de l’écologie), sachant que le gros de la durée de traitement intervient avant l’authentification.
 
3. Une offre qui a la garantie d’une association nationale de consommateurs
Sur ce marché émergent de la valorisation des CEE, le particulier peut avoir du mal à évaluer les offres et à engager ses démarches en toute confiance. Ce propos concerne notamment les nouvelles offres des structures collectives (« les courtiers »), qui développent depuis peu des valorisations en cash, dans la mesure où il s’agit de start-up où le retour d’expérience est très faible, notamment pour les consommateurs domestiques.
Le rôle que veut jouer la CLCV est ainsi d’apporter une réassurance en sélectionnant un partenaire, puis en contrôlant très régulièrement la fiabilité de l’offre. La CLCV a aussi mis en place une adresse mail spécifique mais aussi un contact par courrier pour toute difficulté que rencontrerait le consommateur.
 

Philippe Chapot




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 24 Février 2017 - 18:15 Jeux bretons - Les quilles du Pays Glazig


Recherche

Réagissez en direct


Écoutez la radio en direct sur le net



Et nous, liserons


Eurêka, l'émission littérature Science Fiction sur Radio Laser



Grille des programmes de Radio Laser 2015-2016


Top 50 PLAYLIST RADIO LASER


Devenez bénévole


Inscription à la newsletter


L'économie Sociale et Solidaire en Bretagne