Radio Laser - Média citoyen de proximité
.

Facebook
Twitter
Emissions Talk
Emissions Musicales

 

Recherche


"A Guichen Pont-Réan, sept personnes décident pour tous les habitants"

Vendredi 23 Octobre 2020


Le recours porté par la minorité municipale n'a pas été accepté par la Justice et ses élus n'iront pas en appel. Mais Michèle Motel, Hélène Le Bars et les autres ne s'estiment ni entendus, ni écoutés. Olivier Gicquel a lui déjà remis sa démission. Les trois reviennent sur ces premiers mois de nouvelle mandature.


Le recours déposé par les élus de la minorité a été rejeté par le Tribunal. Une décision dont prend acte les conseillers municipaux issus de la liste Guichen Pont-Réan Positif même s'ils estiment que certains de leurs arguments n'ont pas été entendu par le juge.

Aujourd'hui, le groupe minoritaire est déjà amputé d'un de ses membres : Olivier Gicquel a décidé de présenter sa démission, et il nous l'explique : il se sent "plus utile à l'extérieur" qu'à l'intérieur du Conseil Municipal pour, notamment, "informer les habitants" des projets de la commune.

Michèle Motel et Hélène Le Bars reviennent, elles, sur les raisons du recours et sur ces premiers mois de travail avec le Conseil Municipalité. Elles espéraient pouvoir apporter des idées, et les mettre en débat. Elles accusent aujourd'hui les élus majoritaires, et notamment le maire Dominique Delamarre, de refuser ce débat et de prendre des décisions hors de tout cadre démocratique.

Michèle Motel s'appuie par exemple sur la vente de l'ancienne discothèque installée sur la cale de Pont-Réan. Pour ce bâtiment installé au bord de l'eau, la liste Guichen Pont-Réan Positif avait imaginé dans son programme une transformation vers un lieu de vie pour les associations. La Ville de Guichen Pont-Réan possédait un droit de préemption sur la vente, autrement dit, si un acquéreur se présentait, la Ville avait la possibilité de s'aligner sur le prix et donc d'obtenir le bien. Selon Michèle Motel, la question n'a jamais été débattu et lorsqu'elle a demandé à ce qu'elle le soit, elle s'est vue opposer une fin de non-recevoir.

Informations au compte-goutte, dialogue difficile avec certains élus de la majorité, et votes peu représentatifs de la démocratie, les accusations sont nombreuses.

On apprend également que le projet communautaire de piscine à Guichen Pont-Réan est à nouveau repoussé. De nouvelles études seront nécessaires pour s'assurer que le sous-sol peut supporter une telle infrastructure, et les projections les plus optimistes espèrent une ouverture pour le milieu de l'année 2022. 

Enfin, c'est aussi l'occasion de se projeter sur les prochaines élections départementales. Conseillère Départementale, Michèle Motel ne ferme pas la porte à une nouvelle campagne même si elle lie son destin à celui de Roger Morazin, son binôme sur le canton de Guichen.

L'intégralité à réécouter ici :
1023_gts_politique.mp3 "A Guichen Pont-Réan, sept personnes décident pour tous les habitants"  (37.89 Mo)


Droit de réponse

Les élus de la majorité municipale de Guichen Pont-Réan auront bien évidemment un droit de réponse sur Radio Laser.

Florian Le Bars





Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 25 Novembre 2020 - 18:46 Emploi : FACE lance la Job Académie