Radio Laser, l'information locale sur Rennes et les Vallons de Vilaine
Twitter
Facebook
Rss


À la rencontre du capitaine de Tara Expéditions

Lundi 9 Février 2015

On dit souvent "seul maître à bord après Dieu", car il a entre ses mains la responsabilité de tout l'équipage. Pourtant, ça ne lui fait pas peur. Le regard franc et direct, Samuel Audrain est un capitaine serein, sur un bateau hors du commun.


Tara au large de l'Île de Groix, 2009 / photo : Yohann Cordelle
Tara au large de l'Île de Groix, 2009 / photo : Yohann Cordelle

La mer, une histoire de famille

Voilà neuf ans qu'il navigue et commande Tara pendant la plupart de ses expéditions. La voile, il est presque né dedans, une histoire de famille. Pourtant l'idée d'en faire son métier ne vient pas tout de suite. Jusqu'au déclic. Il devient alors formateur voile et se découvre une passion pour cette transmission de savoirs qu'il avait lui, si naturellement accumulés.

Et puis, de fil en aiguille, l'étrange mécanique du destin se met en mouvement.

D'abord la rencontre avec Jean-Louis Étienne, grâce à un de ses stagiaires de voile. Un besoin, lui est disponible, et voilà un premier pas de fait vers ce monde des expéditions. Il embarque alors avec Jean-Louis Étienne pour une mission sur l'île de Clipperton dans l'océan Pacifique. Pendant la mission, l'explorateur lui parle beaucoup de son ancien bateau, l'Antartica, rebaptisé aujourd'hui Tara, et le met en contact avec son nouveau propriétaire, Étienne Bourgeois, le fils d'Agnès B.. et directeur général du groupe de mode et cosmétique...


 

Tara, une goélette née pour l'aventure


Conçue par l'explorateur Jean-Louis Étienne, Tara est une goélette de 36 mètres de long, parée de deux mâts. Ce qui la distingue des autres bateaux ? Sa coque arrondie, toute en aluminium, étudiée spécialement pour partir en expédition sur la banquise. Lorsque la glace se forme et commence à faire pression sur les parois du navire, comme elle a le fond plat et légèrement arrondi, cela la soulève petit à petit au lieu de la compresser.

C'est comme ça que Tara a permis à une équipe de 8 personnes de partir étudier la banquise pendant un an et demi en Arctique. Emprisonnés dans la glace pendant 506 jours.
 
"506 jours d'isolement et de lutte contre le froid, mais aussi, de jubilation devant la beauté d'un paysage à la frontière de l'irréel ; 506 jours, enfin, passés à collecter toutes les données possibles sur la banquise, l'océan et l'atmosphère."

(note de l'éditeur de Grant Redvers, le chef d'expédition)
 

 


Plus de 300.000 km en dix ans !

Depuis 10 ans Tara n’a cessé de travailler. La goélette a parcouru 300.000 kilomètres sur tous les océans et réalisé 10 expéditions pour étudier et comprendre l’impact des changements climatiques et de la crise écologique sur l’Océan.

Sa dernière mission : 7 mois en Méditerranée pour étudier la pollution par les micro-déchets plastiques. Car il faut savoir que si la Grande Bleue ne représente que 0,8 % de la surface maritime mondiale, elle abrite près de 8 % de la diversité biologique marine, mais elle concentre également 30% du trafic maritime mondial.

Voici une vidéo qui présente brièvement les grandes lignes de cette mission :
 

À Paris en novembre !

Cette année, c'est (presque) relâche. Alors que la prochaine grande mission se prépare pour l'année prochaine, Tara sera à Paris en novembre, à l'occasion de la conférence Paris Climat 2015.

Six ans après l’échec de la Conférence de Copenhague sur le climat, la Conférence Paris Climat (COP21) sera une nouvelle opportunité de remplacer le protocole de Kyoto par un nouveau traité sur le climat plus ambitieux.

D'ici là, Tara devrait faire quelques escales dans différentes villes françaises. Peut-être aurez-vous donc l'occasion de monter à son bord. Et pour les impatients, vous pouvez toujours faire une visite virtuelle du bateau à cette adresse : oceans.taraexpeditions.org/qui-est-tara/visite-virtuelle-du-bateau
 





Recherche

Réagissez en direct


Écoutez la radio en direct sur le net



Grille des programmes de Radio Laser 2015-2016



Et nous, liserons


A la Cantorad


Devenez bénévole


Inscription à la newsletter

Les derniers Podcasts