Radio Laser - Média citoyen de proximité
.

Facebook
Twitter
Emissions Talk
Emissions Musicales

 

Recherche


Accessibilité, la chambre à coucher tout en subtilité

Lundi 14 Décembre 2020


Confinement ou pas, l'hiver nous passons nettement plus de temps dans nos intérieurs. Et notamment dans notre chambre à coucher. Eléments de réponse avec François Lucas.


Télécharger la chronique
1203_accessibilite_chambre.mp3 Accessibilité chambre.mp3  (4.78 Mo)


Accessibilité, la chambre à coucher tout en subtilité
Confinement ou pas, l'hiver nous passons nettement plus de temps dans nos intérieurs. Et notamment dans notre chambre à coucher.
Bonjour François Lucas,


Bonjour Laurent et bonjour à tous.

François avec vous à présent nous allons pas voir comment rendre une chambre à coucher chaleureuse avec un look innovant mais plutôt comment la rendre plus efficace pour son accessibilité.

A savoir , le dormeur une fois dans son lit doit pouvoir, voir qui rentre dans la pièce, et doit aussi avoir la fenêtre dans son champ de vision, c’est tellement mieux. Une hauteur de lit de 50 cm est bonne pour beaucoup, souvent les lits sont trop bas. Les personnes semi ambulante, âgées ou non, qui se déplace avec des cannes, et surtout les personnes en fauteuil roulant sont très concernées par la disposition du mobilier et en particulier du lit. Une personne en fauteuil doit pouvoir effectuer une rotation complète dans la pièce. Une aire de rotation d’un mètre 50 de diamètre libre de tout obstacle , permet de faire cette rotation.
Egalement un passage d’au moins 90 cm à côté du lit est nécessaire pour faciliter le transfert « lit/fauteuil »,  et « fauteuil/lit ».
Aussi pour que le fauteuil puisse tourner au pied du lit , utiliser la formule, largeur de passage sur le côté du lit + largeur au pied du lit = 200 cm
François cette formule on la connait, c’est celle qui permet de définir une largeur de porte, largeur porte + largeur couloir = 200 cm, c’est bien ça ?
Tout juste Laurent, cette formule s’applique dès qu’il y a un cheminement en fauteuil, avec un virage à 90°.
Concernant le rangement, pour les personnes en fauteuil l’armoire de grand-mère sera souvent inutilisable, les commodes à tiroir pas mieux, il est préférable de priviligier le concept de la penderie, c’est-à-dire 2 côtés construits et ensuite des étagères, mieux des paniers coulissants, pour les cintres ne pas dépasser 1,30 m de hauteur. Pour les portes choisir plutôt des portes coulissantes, elles n’ont pas de débattement qui gênent l’usager. Et aussi ne placer de plinthes ou de parties basses, à cette penderie. L’idéal étant que le fauteuil puisse s’engager légèrement dans la penderie.

François, pour ce scénario le fauteuil devra franchir le rail bas de la porte coulissante. Et les ressauts François on sait maintenant que vous n’aimez pas beaucoup.

Ah ce Laurent rien ne lui échappe
Sauf que,  dans ce cas il existe un rail surbaissé de moins de 15 mm et arrondis s’il vous plait ; Donc tout à fait correct pour le franchissement des roues avant d’un fauteuil.
Pour les portes, placez des poignées bien préhensibles et pas des petits bitoniaux de rien du tout, peut être très beaux mais difficile à l’usage.
Maintenant, imaginons qu’un visiteur sonne à ma porte d’entrée, et si il me faut du temps pour me lever, peut être déambuler avec mes cannes, mon fauteuil, voir j’ai besoin de l’aide d’une tierce personne.
Et bien mon visiteur, va soit repartir, soit attendre peut être, s’inquiéter souvent. Et de plus depuis son lit l’usager ne peut pas savoir qui le visite.
Et pourtant aujourd’hui, il est simple d’identifier un visiteur à distance.  En plaçant un système portier, qui permet de communiquer et si je suis mal entendant je vais apprécier la vidéo.
Et si l’on ajoute une serrure électrique à la porte d’entrée ou du portillon donnant sur la rue. Et bien cela devient le top.
J’identifie mon visiteur, et j’autorise l’ouverture de ma porte ou pas. Depuis mon lit, de mon salon, de ma cuisine. En bref à distance.
Egalement il est aussi facile de nos jours facile de télécommander des éclairages intérieurs ou extérieurs. Voir pour l’extérieur placer des éclairages s’allumant par détection.
Pour ces petits travaux, faire appel à un électricien de proximité, il sera  là en cas de problème.
Il reste un sujet qui  a son importance, c’est ouvrir et fermer ses volets. A savoir qu’il est possible d’automatiser des volets battants, par contre ç un prix conséquent, surtout si t a plusieurs paires de volets. Par contre des volets roulants manuels sont pour beaucoup motorisables ;
Les commandes de volets peuvent être multiples, soit par simple bouton poussoir mural, mais pourquoi pas avec en plus une télécommande portative.  Et après tout cela, pourquoi pas depuis son lit , pouvoir allumer l’éclairage de sa chambre, ouvrir ou fermer ses volets, identifier un visiteur, autoriser l’ouverture de la porte d’entrée. Tout cela peut améliorer le quotidien de beaucoup. Mais les combinaisons sont multiples, votre électricien préféré saura vous conseiller, en fonction de vos besoins.

Merci François, la semaine prochaine nous parlerons de la cuisine, qui est plus qu’une pièce technique, mais l’espace de convivialité principal dans beaucoup de foyers.  L’on est impatient d’en savoir plus.  ….
 


Plus d'informations :

adaptermonlogement.fr

Les vidéos pour bien vivre chez soi

 www.handinorme.com
 

Laurent Montovert