Radio Laser - Média citoyen de proximité
.

Facebook
Twitter


Recherche




Activité sportive contre le cancer, les chercheurs dans les starting-blocks

Jeudi 16 Janvier 2020

Amélie Rébillard, enseignante chercheuse au laboratoire Ker Lann de Bruz, mène depuis 2010 des recherches sur la corrélation entre l'activité sportive et le ralentissement du cancer. Ses études se basent sur l'évolution de la maladie chez les rongeurs et s'avèrent concluantes, offrant un espoir aux malades. La chercheuse a répondu aux questions de Laurent Montvert sur ses recherches, leurs résultats, les questions éthiques liées aux expériences sur les animaux et sur son métier méconnu lors d'une interview captivante.


amelie_rebilliard_chercheuse_corelation_activite_physique_lutte_contre_le_cancer__diffusion_jeudi_16_janvier_.mp3 Amélie Rebilliard-chercheuse corélation activité physique lutte contre le cancer (diffusion jeudi 16 janvier).mp3  (10.34 Mo)

amelie_rebilliard_chercheuse_corelation_activite_physique_lutte_contre_le_cancer_002.mp3 Amélie Rebilliard-chercheus...  (9.14 Mo)


 

Activité sportive contre le cancer, les chercheurs dans les starting-blocks


Et si l'activité physique pouvait ralentir le cancer ? C'est la thèse soulevée par Amélie Rébillard, enseignante chercheuse au laboratoire du campus Kerr Lann de Bruz.

Cette dernière, spécialisée en Biologie et dont les travaux ciblent particulièrement le cancer de la prostate, à émit, il y a plus de dix ans la possibilité qu'il existe un lien entre la pratique sportive et la propagation de la maladie.

Afin de pouvoir prouver ses dires, la chercheuse s'est appuyée sur l'étude de souris atteintes de Cancer. Les rongeurs, auparavant soignés par radiothérapie, ont rapidement été porteur d'un message rassurant : le sport permettrait un ralentissement de la propagation du mal.

 

Une question de survie

À la lumière de ces résultats encourageants, Amélie Rébeillard a pu prodiguer l'activité sportive aux patients humains atteints du cancer.

Cependant, pas question de guérison.
Il est d'avantage question de survie, de reprendre tant bien que mal le pouvoir face à un mal particulièrement vicieux. Un patient s'adonnant à une activité physique peut voir son espérance de vie augmenter mais pas seulement : l'activité durant le combat contre le cancer permet au patient de rester le plus tonique possible et de se réapproprier un corps qui se rebelle pourtant contre son utilisateur.


Simon Leclerc


Skol Radio Promo 2020