Radio Laser - Média citoyen de proximité
.

Facebook
Twitter
Emissions Talk
Emissions Musicales

 

Recherche


Alacantorad-Arpa- STRATEGIE contre la PANDEMIE de Covid-19:Adéquation entre Biologie, Thérapeutique, Ethique, Démocratie...

Samedi 4 Avril 2020


ESPOIR: Il semble, à ce jour que, dans certains services de réanimation, les admissions (pour motif de Covid-19) diminuent! Ainsi, le confinement commencerait, après 14 jours, à révéler son efficacité. Il faut donc le maintenir, persévérer et être patient. Ce confinement quasi complet décrété par le Président de la République et le gouvernement est, vous le savez, la conséquence de la pandémie à la covid 19 induite par le coronavirus. Dans cet article et ce podcast nous faisons le point sur: 1) ce que l'on sait du coronavirus; 2) les symptômes; 3) les modalités de propagation du virus et la notion de pandémie; 4) les précautions à prendre, les mesures de confinement, les tests et les quelques pistes de recherche (B.Saïag, Biologiste).


Janvier 2020. Coronavirus (SARS-CoV-2) colorés en oranger. Ils sont accrochés à des cellules épithéliales respiratoires humaines. Image de microscopie électronique. Centre international de recherche en infectiologie Unité Inserm 1111 - UMR 5308 CNRS - ENS Lyon - UCBL1
Janvier 2020. Coronavirus (SARS-CoV-2) colorés en oranger. Ils sont accrochés à des cellules épithéliales respiratoires humaines. Image de microscopie électronique. Centre international de recherche en infectiologie Unité Inserm 1111 - UMR 5308 CNRS - ENS Lyon - UCBL1
0404_a_la_cantorad.mp3 0404-A la Cantorad.mp3  (36.21 Mo)

 A noter que, après plusieurs questions posées sur le site de la mairie de Guichen, des  compléments ont été ajoutés au précédent article du 23 mars 2020 qui était sans podcast.
1)  Le  coronavirus:  sa structure, son  mode d'action et sa transmission:  Il a une structure sphérique de 100-150 nm de diamètre (1nm= 10 puissance -9 mètre). Il est entouré d'une enveloppe relativement fragile. Sur cette paroi sont fixées des protéines faisant saillie vers l'extérieur.  A l'intérieur se trouve son code génétique ( comme un code informatique ) composé de molécules constituant son "ARN" (différent de l'ADN).La séquence des molécules constituant ce code est maintenant connue.. Comme tous les virus, le coronavirus est incapable de se reproduire sans un hôte spécifique. Pour cela, il pénètre  dans une cellule (comme le virus de la grippe par exemple) . Pour rentrer dans  les cellules, le virus va tout d'abord s'accrocher par ses protéines de surface à la membrane des cellules (préférence pour les cellules pulmonaires à proximité des alvéoles pulmonaires) et va littéralement y " injecter'  son ARN. Puis  cet ARN viral va être  incorporé dans l'ARN de nos cellules qui vont se mettre alors à fabriquer de grandes quantités de virus. Ceux-ci s'accumulent dans la cellule en perturbant son fonctionnement. Parallèlement les virus ainsi fabriqués vont sortir des cellules infectées pour aller infecter des cellules saines. Ce cycle se renouvelle sans cesse et altère la fonction du tissu infecté. Après cette phase dite virale apparaît très vite une phase immunopathologique avec production de cytokines en grande quantité induisant un véritable "orage" inflammatoire. Ce processus peut , souvent, s'emballer et provoquer la destruction de nos propres cellules (donc même si le virus n'est plus présent).
2)  symptômes associés: Ainsi pour le tissu pulmonaire,  cible privilégiée du virus,  il en résulte parallèlement à une forte  inflammation, une diminution à capter l'oxygène et le faire passer dans le sang. D'où parfois, une détresse respiratoire et la nécessité d'aider le patient à mieux respirer. Parfois une embolie pulmonaire peut survenir. Au début de l'infection, dans un premier temps,  aucun symptôme n'est  visible puis au bout de quelques jours, chez certains sujets,  des symptômes apparaissent: toux, fièvre (à partir de 38°C), frissons, difficultés à respirer (dyspnée), éventuellement détresse respiratoire... Des troubles intestinaux et une diminution de l'odorat peuvent aussi apparaître car le coronavirus peut aussi, dans une moindre mesure, se fixer au niveau de certaines cellules digestives et du nerf olfactif. Pendant environ 14 jours, le virus peut être présent,  que des symptômes soient visibles ou pas. Puis il disparaît (beaucoup de patients peuvent être infectés et ne s'en rendront jamais compte)...Rappelons que les personnes immunodéprimées, atteintes de certaines pathologies (Bronchites chroniques, maladies cardiovasculaires, diabète, cancer,...) ou les personnes âgées sont les plus fragiles.
3) Propagation et Pandémie: Le virus se propage lorsque l'on tousse ou même lorsque l'on parle. que l'on ait des symptômes ou pas. Il est en effet présent dans des gouttelettes "aéroportées", lorsque quelqu'un, porteur du virus, éternue  (même s'il n'a aucun symptôme significatif!).. Ainsi, ces gouttelettes peuvent être projetées à 1,50 - 2 mètres de distance lorsque la personne contaminée éternue.
   Elles peuvent donc  atteindre des personnes à une distance trop proche et/ou aussi se déposer sur les mains ou le visage des personnes infectées ou non  ainsi que sur des objets (poignées de porte, rampes, lettres, denrées alimentaires ou non...).
   En conséquence, la propagation du virus dans une population donnée peut être très rapide si aucune précaution n'est prise. 
   Quand la population d'une zone donnée est infectée (par ce virus ou un autre), on parle d'épidémie mais si c'est à l'échelle de notre planète , on parle de pandémie.  La pente ascendante de la courbe (en forme de cloche) de la pandémie est d'autant plus importante que la propagation du virus est rapide. C'est ce qu'il faut éviter car plus le nombre de patients atteints dans un laps de temps donné est grand, plus les risques sont importants pour les patients atteints et plus les services de santé sont débordés. Nous sommes actuellement dans la phase ascendante de la courbe. Il nous faut donc diminuer sa pente.. 
4) Rappel sur les  Précautions, que nous devons appliquer et les gestes "barrière" Le virus étant dit "circulant", pour freiner sa propagation et diminuer la pente de la courbe de la pandémie, il faut donc  s'opposer à sa propagation via les gouttelettes aéroportées:
          # en se confinant le plus possible chez soi (respect des mesures de confinement
             imposées)- se rappeler que les effets du confinement ne seront pas visibles avant au moins 14 jours ou plus.
          # en maintenant une distance d'au moins 1,5 m  et donc en excluant toute poignée de main ou embrassade
            
  Que l'on soit à l'extérieur ( par exemple marché en plein air) ou à l'intérieur (dans un magasin), ce qui compte beaucoup,
              c'est la densité humaine qui va réduire la distance entre chaque individu.

          # en se lavant les mains le plus souvent possible dès que l'on a touché un objet risquant de "porter" le virus avec un gel
              hydroalcoolique ou de l' eau savonneuse
          #  en portant un masque si l'on se sait contaminant ou en relation avec une personne contaminée. Si l'on utilise des gants, en
              changer à chaque utilisation
.
           # en  nettoyant tout objet suspect avec un détergent (le virus pouvant rester accroché et "vivant" de quelques heures à
               plusieurs  jours selon  le support: 4 heures  sur cuivre mais 2 jours sur l'acier inoxydable; 20 heures sur le carton et le papier
              mais 3 jours sur le plastique)
 . Pour un  téléphone portable ou un clavier d'ordinateur, utiliser des lingettes imbibées  de gel hydroalcoolique et rien d'autre.
*Concernant la détection,  actuellement sont utilisés des tests "PCR" (permettant de reconnaître la séquence de l'ARN du coronavirus) mais pas en assez grand nombre(ils sont en cours de production). Par ailleurs, des tests sérologiques  sont développés afin  de détecter les anticorps spécifiques du coronavirus.
*Concernant le traitement,  rappelons qu'il n'existe aucun vaccin ni aucun médicament contre le coronavirus, bien que de très nombreuses recherches soient en cours  (essais en cours  de vaccins aux USA , en France et en Chine : Hydroxy Chloroquine ou chloroquinine -antipaludique- , anti-VIH, dilthiazem -anticalcique-  en recherche expérimentale et pré-clinique). L'utilisation  rapide de la Chloroquine  fait actuellement débat  car  certains essais réalisés seraient  positifs mais les cohortes pas assez importantes  Par ailleurs si des personnes infectées guérissent, (98% des sujets), c'est parce que leur organisme soit a réagi comme à toute affection pulmonaire classique soit que son système immunitaire a produit des anticorps spécifiques en quantité suffisante. Dans ce dernier cas ces personnes seraient un temps immunisées contre le virus) . Attention:, il semble qu'aucun traitement par médecine naturelle ne soit efficace ( ni pommade, ni infusion, ni extrait de plantes ).      
  NOTRE RESPONSABILITE DE CITOYEN EST D'AGIR EN RESPECTANT CES PRECAUTIONS pour autrui et nous même.
   Ainsi nous protégerons notre société humaine. Prenons soin les uns des autres, gardons plus que jamais le lien avec autrui.
              Bien à vous toutes et tous....                                  Bernard,   André &  Gilles





 

Bernard SAIAG




Dans la même rubrique :
< >

Recherche





Inscription à la newsletter

Les derniers Podcasts