Radio Laser - Média citoyen de proximité
.

Facebook
Twitter
Emissions Talk
Emissions Musicales

 

Recherche


Avec les masques, c’était si simple

Lundi 14 Mars 2022


C’est la fin des masques, et… Visiblement, c’est pas facile pour notre cher Arno…


s2_ep_86___avec_les_masques,_c_etait_si_simple___chronique_du_14_03_2022.mp3 S2 EP 86 – Avec les masques, c’était si simple – Chronique du 14_03_2022.mp3  (2.89 Mo)




Le lundi n’était-il pas un jour assez éprouvant comme cela ? Il fallait encore ajouter au tableau ce renouveau ? Je hais cette manie de toujours défaire les habitudes qu’on prend tellement de temps à faire !
En effet, ce matin, je vais au bureau. Cela fait environs 1an que j’y suis. Enfin, que j’y suis à moitié du fait du télétravail qui se développe. Un ans et demi que je tente de m’intégrer à moitié à l’environnement de travail.
J’avais déjà rencontré l’intégralité de la moitié de mes collègues. J’en appréciais la moitié environ, tandis que l’autre moitié ne me dérangeait guère. En somme, tout était assez normal dans un monde à peu près normal.
Et voilà, qu’on y arrive… Le moment fatidique… On est autorisé à ne plus mettre de masque. Ce n’est pas mal me direz-vous. Bien sûr, sur le principe, je trouve ça chouette. J’suis à moitié fou mais pas complètement con !
Or…, j’ai la fâcheuse tendance à décortiquer les signes non-verbaux lorsqu’on me parle. Dans le contexte précédent, ca allait encore… Je n’en percevais que la moitié – et encore, la moitié supérieure, à travers le regard.
Ce faisant, j’étais à moitié moins préoccupé par tous ces signes ostensibles à l’œil entrainé, ou hostiles à l’œil perturbé et sensible.
Toutefois, j’ai maintenant accès à une autre dimension du visage qui me porte à déceler les rictus, les pincements de lèvres, les sourires inversés et toutes ces choses qui vous polluent une discussion a priori si simple et placide.
Ainsi, me voici replongé dans les méandres absurdes où conduit l’ingérence émotionnelle. Celle-là même qui vous fait vous torturer l’esprit parce que Brigitte de la compta vous a dit que votre cravate était jolie avec un petit sourire en coin…
Comment interpréter tout ça ? Comment réussirai-je à me maintenir dans mon travail tandis que mon esprit travaillera ailleurs, à étudier toutes ces nouvelles informations…
Merde… Remettez vos masques. 
 
 

Les réseaux sociaux d'Arno Labo


Laurent Montovert






Recherche








Inscription à la newsletter