Radio Laser - Média citoyen de proximité
.

Facebook
Twitter
Emissions Talk
Emissions Musicales

 

Recherche


C’est important l’imagination. On oublie parfois que c’est seulement grâce à elle que l’on peut voyager au-delà de ce qui existe

Vendredi 26 Novembre 2021


Si les mots sont vecteurs de pensées, l’imagination est un levier qu’on ne peut laisser de côté… Arno Labo nous parle aujourd’hui de l’automne et des nouvelles sensations qu’amène cette nouvelle période.


chronique_s2___e14___c_est_important_l_imagination__on_oublie_parfois_que_c_est_seulement_grace_a_elle_que_l_on_peut_voyager_au_dela_de_ce_qui_existe___chronique_du_26_11_2021.mp3 CHRONIQUE S2 – E14 – C’est important l’imagination. On oublie parfois que c’est seulement grâce à elle que l’on peut voyager au-delà de ce qui existe – Chronique du 26_11_2021.mp3  (2.74 Mo)


C’est important l’imagination. On oublie parfois que c’est seulement grâce à elle que l’on peut voyager au-delà de ce qui existe



Chronique :
Je promenais mon regard sur l’horizon où le soleil plongeait déjà. Il était encore tôt. Les arbres s’étaient vêtus de leur parure automnale.
En cette saison, les lumières sont belles. Toutefois, elles s’échappent bien vite. C’est la période où le crépuscule s’éternise.
J’aime ce moment où la luminosité se mêle avec la pénombre. Seul le ciel s’éclaire tandis que, sur terre, on ne voit plus rien, tout est noir.
C’est ainsi que je vois parfois l’amour. Ce qui est accessible est sombre mais l’espoir demeure dans la partie céleste.
Alors, j’invente des mots pour inventer des phrases me permettant d’inventer de belles histoires.
C’est important l’imagination. On oublie parfois que c’est seulement grâce à elle que l’on peut voyager au-delà de ce qui existe.
Or, la réalité est parfois si ennuyeuse. Elle est si réelle que, s’échapper, ne serait-ce qu’un moment, peut permettre un souffle nouveau.
Ainsi, une nouvelle saison, avec toutes ses particularités, nous plonge dans un nouvel état, avec de nouvelles sensations et de nouvelles images.
De celles-ci, on peut construire de nouveaux rêves et de nouvelles envies. On peut avoir envie de chaleur, quand on avait trop chaud par ailleurs.
C’est aussi par ce nouvel état que nous changeons nous-mêmes en profondeur et parvenons à d’autres aspirations.
A chaque saison son caractère, à chaque période ses envies. Le corps, lui aussi, possède un rythme qui suit celui de la nature.
Car au fond, nous aussi faisons partie de la nature, quand bien même notre nature est de la changer.
 

Les réseaux sociaux d'Arno Labo


Laurent Montovert





Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 9 Décembre 2021 - 09:10 [INSA - Rennes] La Bretagne légendaire



Recherche





Les derniers Podcasts


Inscription à la newsletter