Radio Laser - Média citoyen de proximité
.

Facebook
Twitter
Emissions Talk
Emissions Musicales

 

Recherche


Chronique Confinée 35 – Le Lutin Courtaud

Jeudi 17 Décembre 2020


Il était donc une fois une bonne fée et avait décidé d’envoyer chaque nuit sur Terre un petit lutin découvrir le monde des humains… Nous avons déjà découvert Harcèlemoutons et son ami Ravineur. Cette fois, c’est l’histoire de Courtaud, le troisième nabot.


chronique_confinee_35.mp3 Chronique Confinée 35 – Le Lutin Courtaud.mp3  (3.16 Mo)

Téléchargez la chronique

Chronique Confinée 35 – Le Lutin Courtaud

Jour 3 Courtaud
Le troisième jour, la petite fée envoya sur Terre un nouveau lutin qui se nommait Courtaud. Il était simple et un peu fainéant. Bien sûr, il n’avait rien manqué des aventures de ses deux amis dans le supermarché.
Toutefois, il était plus fins gourmets que les deux autres lutins et lui, il préférait les plats finement préparés au simple lait. De plus, s’il est amusant d’embêter vaches et moutons, il l’est plus encore de faire tourner bourrique les cuisiniers.
Il adorait en voir courir au milieu des casseroles bien rangées et mettre sans dessus dessous les poêles et les assiettes. C’est pourquoi, il ne prit pas la route d’un magasin, mais plutôt d’un grand restaurant qui, lui, était encore ouvert et rempli.         
Il s’engouffra par la porte de l’arrière-cuisine tandis que le dernier service s’achevait. Tout le monde s’agitait et la vaisselle s’entassait. Il se mit dans un coin et pris quelques assiettes qui trainaient.
Avec sa langue rappeuse, il léchait tout ce qui restait. Il y avait là des plats qu’il ne reconnaissait pas. C’était une merveille et un régal pour ses papilles. Plus il en goutait, plus il en voulait.
En peu de temps, il avait déjà gratté jusqu’à la moindre miette. A l’époque, il devait grignoter le brulé des récipients de cuivre. Les gens n’avaient pas assez à manger. Maintenant, ils semblaient avoir trop au point d’en laisser de côté.
Pourtant, il n’y en a jamais assez pour un gros ventre comme Courtaud. Il s’aventura donc dans le frigo et mangea tout, jusqu’au dernier morceau ! Les lutins ont beau être petits, ce n’est pas le cas de leur appétit !
Ainsi, lorsque le cuistot ouvrit les portes du garde-manger réfrigéré il tomba nez-à-nez avec cet être étrange aux oreilles taillées en pointes. Eh oui, il s’était déjà fait attraper et punir par le passé.
Heureusement, ce ne fut pas le cas cette fois-ci grâce à la petite fée qui restait attentive. Hop, par le même tour que d’habitude, elle ramena Courtaud parmi les siens et celui-ci ne manqua pas de raconter son aventure culinaire à ses copains !
 

Les réseaux sociaux d'Arno Labo


Laurent Montovert





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 10 Septembre 2021 - 08:30 World of Vaxcraft - Le billet d'humeur de Wiggie



Recherche










Inscription à la newsletter