Radio Laser - Média citoyen de proximité
.

Facebook
Twitter
Emissions Talk
Emissions Musicales

 

Recherche


Chronique Confinée 45 – Le Lutin Volebougie

Jeudi 31 Décembre 2020


C’est l’heure de notre treizième histoire de lutin de Noël. Cette fois, c’est au tour de Volebougie de découvrir notre nouveau monde.


Téléchargez la chronique
chronique_confinee_45___le_lutin_volebougie___arno_labo___diffusion_le_26_12_2020.mp3 Chronique Confinée 45 – Le Lutin Volebougie - Arno Labo - Diffusion le 26_12_2020.mp3  (2.97 Mo)


Chronique Confinée 45 – Le Lutin Volebougie

Jour 13 Volebougie
            Autant dire que, le treizième jour, la petite fée qui était au début toute enthousiasmée, était maintenant blasée. Tous les lutins, sauf un, avaient été envoyés sur Terre et, aucun ne s’était démarqué par un exploit quelconque.
            Au contraire, to us avaient dut être rapatrié dans des conditions plus ou moins minables. Il semble que les lutins malicieux des fables merveilleuses n’étaient pas des plus habiles et étaient plutôt passés pour des débiles.
            Par souci de justice, elle permit à Volebougie de rencontrer ce nouveau monde des humains. D’habitude, celui-ci volait les bougies des enfants qui, dans ce temps, étaient commestibles, (enfin, les bougies faites de suif et non les enfants).
            Le dernier lutin arriva sur une grande place où trônait un magnifique sapin décoré pour Noël. Il était recouvert de boules où se reflétaient des lumières somptueuses.
            C’était des ampoules en forme de bougies. Voyant cela avec les connaissances d’antan, soit avant la découverte de l’électricité, Volebougie les prit pour des vraies.
Il s’en saisi d’une et celle-ci s’éteignit aussitôt, puis une autre, et encore une. Ce manège dura un moment avant qu’il ne comprenne le problème. Il remarqua alors le fil électrique qui les reliait et le suivit jusqu’à la prise.
Vous devinez ce qu’il se passa ensuite… Volebougie voulu se saisir de la prise qui alimentait la guirlande, pensant qu’elle raviverait les faux morceaux de paraffine.
Le pauvre, mettant les doigts dans la prise, c’est finalement lui qui s’illumina, et non les ampoules. Complètement électrisé, il provoqua une grande coupure d’électricité s’étendant à toute la ville.
C’est alors qu’un miracle se produisit. Les hommes allumèrent, tour à tour, des bougies et sortirent voir ce qu’il se passait. Volebougie reconnu enfin le monde d’avant.
Le monde où, dans la pénombre, dansent quelques flammes fragiles. Il était enfin heureux et après avoir chiper toutes les bougies qu’il le pouvait, il fut ramené par la fée.
Il raconta son aventure et conclut que, lorsque l’on coupe le courant aux gens, ces derniers savent encore se regrouper autour d’un petit foyer, comme celui d’une petite bougie.
 
 

Les réseaux sociaux d'Arno Labo


Laurent Montovert





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 10 Septembre 2021 - 08:30 World of Vaxcraft - Le billet d'humeur de Wiggie