Radio Laser - Média citoyen de proximité
.

Facebook
Twitter
Emissions Talk
Emissions Musicales

 

Recherche


Chronique de l’absurdité quotidienne, l’île des géants

Mardi 12 Janvier 2021


Deuxième épisode onirique pour notre cher scienti-fantaisite et chroniqueur Arno Labo ! partons ensemble à la découverte de l’île au gigantisme !


📲 Téléchargez la chronique
chronique_53.mp3 Chronique 53-l’île des géants.mp3  (2.93 Mo)



L’île des géants
« Mais d’où sort-elle ? » C’est la question que se pose tous les géographes depuis la découverte récente d’une île au large des côtes japonaises.
Nous croyions connaitre le monde dans ses moindres recoins. L’incidence des satellites a joué un rôle sans égal à cet égard. Pourtant, des articles parlent depuis peu d’une île qui n’apparaissait sur aucune carte jusqu’à présent.
Les premières expéditions sont actuellement en cours et semblent recéler de nombreuses nouveautés révolutionnant les croyances à propos de l’évolution des conditions physico-chimique planétaire.
En effet, un phénomène météo dit de « cloche » aurait impliqué une concentration en oxygène inégalée. Ce qui a d’abord attiré l’œil des premiers témoins, c’est la taille gigantesque de végétaux plutôt communs.
Par exemple, la présence de Pteridium aquilinum, plus communément nommées « grandes fougères », atteignant près de 6m au lieu des 60cm à 2m habituels. Ce phénomène toucherait en fait, l’ensemble du vivant abrité par cette île.
Nous savons tous que la vie s’exprime différemment selon les conditions chimiques. Or, si nous étudions depuis longtemps la vie dans les milieux extrêmophiles, nous n’avions jamais découvert d’espaces aussi propice à la vie que sur cette île.
La part d’oxygène y est extrêmement élevée en raison d’un phénomène de rétention de celle-ci. Ce faisant, les plantes y sont d’autant plus massives et engendre un taux d’oxygène plus élevé encore grâce à la photosynthèse.
Jusqu’à présent, seuls quelques insectes ont été découvert. Aucune trace de mammifères n’a été mise au jour. Toutefois, les experts ont été effarés de la taille proportionnelle de ces derniers par rapport aux végétaux présents.
L’analyse d’une drosophile (Drosophila melanogaster) de 3cm nous en dira probablement plus durant ces prochaines semaines. D’autres expertises environnementales sont en marche tandis que la situation de cette île reste un secret absolu afin d’évité toute influence de l’homme non-maitrisée dans cet écosystème littéralement extra-ordinaire.
L’explication de ces conditions atmosphériques causant ce phénomène de cloche préservant la densité d’oxygène demeure un des grands mystères et un réel défi pour le XXIème siècle qui débute.
 

Les réseaux sociaux d'Arno Labo


Laurent Montovert





Dans la même rubrique :
< >

Mardi 19 Janvier 2021 - 12:15 De Charybde en Scylla (comique de situation)