Radio Laser - Média citoyen de proximité
.

Facebook
Twitter
Emissions Talk
Emissions Musicales

 

Recherche


Chronique de l’absurdité quotidienne, quand le temps n’a plus de sens

Samedi 16 Janvier 2021


Pour aujourd’hui, la chronique portera sur la folie et le temps… Je n’avais pas trop le temps de vous en dire plus mais, ça parle de mutants !


📲 Téléchargez la chronique
chronique__57.mp3 Chronique 57.mp3  (2.76 Mo)


Chronique de l’absurdité quotidienne, quand le temps n’a plus de sens


Si les hôpitaux psychatriques sont remplis de fous, le spectre de la folie est une chose passionnante. En effet, dans un monde de fou, c’est le normal qui semblera malade.
Je dois vous raconter le cas d’un malade qui laisse à penser une nouvelle norme à venir. Un homme étrange est atteint d’une maladie de l’esprit et se met à voir le monde sous diverses tranches temporelles.
C’est alors que les théories du temps sont chamboulées chez les scientifiques. Or, le plus intéressant est qu’on découvre de plus en plus de cas similaires.
Serait-ce une nouvelle évolution de l’homme qui romprait avec les thèses psychologiques et philosophiques ? Les personnes atteintes semblent déconnectées et se perdent dans le présent, le futur et l’avenir.
Ce qui était initialement vue comme des cas isolés commence à s’étendre. Serions-nous à l’aune d’une nouvelle norme révolutionnant la conception du temps vécu ?
Et si tout se mélangeait finalement ? Et si le temps psychologique venait à disparaitre ? Après tout, nous savons déjà que le temps n’existe pas « réellement », que c’est une construction mentale liée au concept de causalité.
Le temps est lié à l’espace. Les théories de l’univers bloc soutiennent que le futur est contenu dans le présent. Le présentisme soutient que seul le présent existe. Et si tout cela n’était qu’une vaste illusion, un tour joué par notre cerveau à lui-même ?
Pouvez-vous, comme ces fous, imaginer le monde sans ces distinctions temporelles de « avant », « après », « maintenant » ? Si c’est le cas, peut-être êtes-vous aussi des mutants.
Car, le mutant est la norme à venir, tandis que le monstre, lui, est et restera une exception. En attendant de voir ce que l’avenir nous réserve, prenons le temps de penser autant que l’on peut au temps que l’on a, avant qu’il ne soit trop tard.
 
 

Les réseaux sociaux d'Arno Labo


Laurent Montovert





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 5 Mars 2021 - 08:30 Fuck ! On s’est fait carjacker Esperance


Recherche



Grille des programmes de Radio Laser 2020-2021





Inscription à la newsletter