Radio Laser - Média citoyen de proximité
.

Facebook
Twitter
Emissions Talk
Emissions Musicales

 

Recherche


Colored Only – Chin up !

Vendredi 1 Mai 2020


Photographies d'Hélène Jayet. Exposition présentée à la Chambre claire - Université Rennes 2, du 11 mai au 2 octobre 2020. Entrée libre et gratuite du lundi au vendredi , 9h > 18h.


"Cheveux relaxés, frisés, rasés, tissés, nattés, twist, Bantou knots, dreadlocks...

Je photographie ces modes, en étant attentive à leurs influences et à leurs évolutions. Ce travail se compose de plus de 160 portraits en studio, réalisé en grande partie en France, à Paris et Lille mais également à Amsterdam au Pays-Bas. Ce projet ne prend nullement position sur le débat cheveux naturels ou lissés, il tente plutôt de révéler notre créativité capillaire.

Je déplace mon studio au gré d’invitations, de concerts ou d’événements.

La pancarte « Colored Only » est explicite et exclut les personnes blanches du dispositif. Je souhaite que ce procédé symbolique provoque le débat de l’égalité pour tous. C’est un studio-happening qui respastialise l’espace public, politique et symbolique et ses color lines. Maitriser notre image est un ressort pour nous imposer ; dans ce studio, les modèles sont poussés à la performance, à la pose royale et souveraine : « Chin Up ! » est l’unique consigne que je donne pendant la prise de vue. Ces portraits fixent un désir de notabilité et d’historicité.

S’intéresser au cheveu noir peut paraître anecdotique, mais permet d’évoquer l’histoire, la mémoire, les questions identitaires mais aussi politiques car la coiffure est la traduction formelle d’une identité. Les cheveux sont ici un outil et/ou un prétexte pour débattre des questions liées à l’identité et aux origines. Après 400 ans d’aliénation capillaire, il est temps de muer, de renaître pour retrouver notre « Afrotopos ».

Colored Only, c’est une volonté de créer des images thérapeutiques pour nous. Chin Up peut se traduire tête haute ou tenir tête. Repenser et prendre notre place dans notre société. C’est en quelque sorte Réaliser cette « appréhension de soi par soi » (self-apprehension), concept que Felwine Sarr emprunte à l’écrivain Wole Soyinka."



Cette exposition est présentée dans le cadre de Rennes au pluriel.
Un finissage et une rencontre seront proposés le mardi 29 septembre à 17h30 au Tambour dans le cadre des Mardis de l’égalité.

Service culturel - Université Rennes 2




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 23 Septembre 2020 - 16:50 GUS l'illusionniste

Mercredi 23 Septembre 2020 - 11:00 Eurêka ! Les bibliothèques fêtent la science