Radio Laser - Ecoutez la proximité
.

Facebook
Twitter
Rss





Concert-slamé : Pigments

Mardi 5 Février 2019

Mardi 12 mars à 20h au Tambour (Université Rennes 2), découvrez le concert slamé de la compagnie Frasques, autour des textes de Léon-Gontran Damas.
Tarifs : 5€/15€
Billetterie en ligne sur : https://www.billetweb.fr/pigments


Au coeur de la poésie de Léon-Gontran Damas

Le slameur Nina Kibuanda, le pianiste Guillaume Hazebrouck et le bassiste Olivier Carole s’associent pour restituer la véhémence et l’infinie tendresse du message de Léon-Gontran Damas, poète et fondateur du mouvement de la négritude.

Membre fondateur, avec Césaire et Senghor, du mouvement de la négritude, Léon-Gontran Damas en est le représentant le moins connu. Pourtant, Damas nous frappe aujourd’hui par l’intensité, l’immédiateté, l’urgence de son propos. Son message, né en réaction aux oppressions coloniales et aux politiques assimilatrices, révèle aujourd’hui toute sa force. Il a été dit de l’écriture de Damas qu’elle est une poésie du graffiti tant sa langue nerveuse est faite de ruptures, d’itérations, de chocs. Une dimension proche de l’oralité qui permet également de la comparer au blues et au jazz, dont Damas fut grand amateur.

Ensemble, Nina Kibuanda, Guillaume Hazebrouck et Olivier Carole décident d’en restituer, en mots et en sons, à la fois la véhémence et l’infinie tendresse, jouant sur les possibilités sonores de leurs instruments, notamment le piano, emblématique de la tradition occidentale mais qui, préparé, déploie des possibilités percussives et sonores autres. Accentuant la dimension répétitive et rythmique de l’écriture, ils jouent des ruptures et de la scansion, jusqu’à la transe... Développant une vaste palette de modes de jeux et d’interactions, ils organisent un parcours tout en contrastes tendu entre vivacité et langueur, véhémence et apaisement, puissance et douceur. Pour chaque texte, s’invente un arrière monde sonore, qui en est à la fois une lecture, un prolongement, une respiration…

Le concert sera suivi d'une rencontre, organisée en partenariat avec la Maison de la poésie de Rennes, avec l'équipe artistique de Pigments, Jean D'Amérique, écrivain, poète et slameur haïtien, Joëlle Sambi, auteure et activiste féministe et Françoise Rémond enseignante chercheuse au Département LEA de l'Université Rennes 2.

Service culturel Université Rennes 2




Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 14 Février 2019 - 14:00 Tournez les pages #32 : Effets d’ombres