Radio Laser - Ecoutez la proximité
.

Facebook
Twitter
Rss





Contribuer à réduire les difficultés d’accès aux soins.

Samedi 23 Février 2019

Le vendredi 8 mars 2019 à 10h, au Centre Social Ty-Blosne, la Mutuelle des Pays de Vilaine et l’Association Rennaise des Centres Sociaux (ARCS) officialisent leur partenariat autour de la mise en place d’un contrat de médecine préventive et de mutuelle solidaire à destination des adhérents de l’Association.


L’accès aux soins, une réalité pour tous
Cet évènement donne un coup de projecteur sur l’accès aux droits en matière de santé des individus les plus éloignés. En effet, Soizic Bardoux, dans un premier temps, puis Perrine Briantais, chargée de mission Mutuelle, ont mené avec des habitants.es élus.es au conseil d’administration de l’ARCS, une enquête pour connaître la couverture santé des personnes fréquentant les Centres Sociaux. Elle révèle que toutes et tous ne peuvent pas accéder à certains soins pour des raisons de couverture santé trop faible au regard de soins trop onéreux (exemple : soins dentaires, optique, …). Cette enquête a aussi révélé que les plus de 60 ans étaient les plus impactés par l’augmentation du coût de leur mutuelle, à chaque anniversaire, sans évolution de leur panier de soins.

Des dispositifs de santé méconnus
Par ailleurs, le témoignage de Ghislaine, habitante du quartier de Villejean, a permis au groupe de travail de prendre conscience des effets de seuils. Des habitants, ayant des ressources de 10 à 15 % au-dessus des plafonds d’attribution des dispositifs d’aide à la santé, n’accèdent pas à une couverture santé complète, par manque de moyens. En parallèle, le constat s’est porté sur le non-recours aux droits pour des personnes qui méconnaissent les dispositifs d’aide à la santé et des parcours de soins.

Le partage d’une philosophie commune
L’appel à partenariat auprès de 4 mutuelles a révélé que la Mutuelle des Pays de Vilaine faisait les mêmes constats que l’ARCS en terme d’accès à la santé et partageait la même philosophie autour de la solidarité, la dignité humaine, la tolérance et l’accueil de toutes et de tous.
L’accès aux médecines préventives, peu ou pas couverts par la Sécurité Sociale, tels que la psychologie, l’ostéopathie ou la psychomotricité, par exemple, faisait également parti des échanges autour d’une approche globale partagée.

La signature d’une nouvelle aventure
Le 8 mars, les parties prenantes du projet : les habitants-bénévoles, les professionnels de l’ARCS, la directrice générale et la responsable de l’agence de Rennes de la Mutuelle des Pays de Vilaine, les acteurs de l’action sociale et de la santé du territoire, la Fédération des Centres Sociaux de Bretagne, vous racontent le début d’une longue aventure pour le pouvoir d’agir et de soigner chaque habitant adhérent à l’ARCS. Ce temps fort sera suivi d’un pot convivial réalisé par les bénévoles du Centre Social de Ty-Blosne.

Sophie Cortet et Perrine Briantais