Radio Laser - Média citoyen de proximité
.

Facebook
Twitter
Emissions Talk
Emissions Musicales

 

Recherche


De Charybde en Scylla (comique de situation)

Mardi 19 Janvier 2021


Le rire est une chose dont la subtilité se perd parfois dans sa grossièreté et l’absurdité d’une situation qui échappe à notre contrôle. Mais, dans le rire, l’essentiel n’est-il pas le rire ?


chronique_60.mp3 CHRONIQUE 60.mp3  (2.92 Mo)

📲 Téléchargez la chronique

De Charybde en Scylla (comique de situation)


Il y avait cette peau de banane. J’aurai dû la voir.
Je marchais fièrement, la tête haute, le torse bombé, le pas assuré et le regard droit. Je me sentais digne, je me faisais grand.
Devant moi s’ouvrait l’avenir. Rien n’arrête un homme qui avance ainsi. Rien ne peut l’empêcher d’atteindre son but. Rien ne peut le brider ou le détourner de sa route.
Dans la foule qui occupait le trottoir, tous s’écartaient devant moi. Ils reconnaissaient dans ma prestance la grandeur d’une fulgurante destinée. Les femmes me regardaient, les hommes m’admiraient.
En ce temps, j’aimais la douce clameur de la rue qui se plie à mes souhaits. J’ignorais les biais qui rompent le désir conscient. Je pensais que la vie me respectait et me laissait faire à mon gré.
Or ce jour, j’appris une dure leçon. En effet, sur mon chemin se tenais une peau de banane qu’un ignare avait jeté là, en tout mécréance. Je la vis comme un défi.
Je l’esquivais dignement et, en détournant mon pas, je marchais dans une put*** de merde de chien ! C’est à ce moment que ma vie a basculée.
Glissant, puis chancelant, en un rien de temps, j’atterrissais sur mon séant.
Alors, le monde s’est tourné vers moi. Moi, j’étais par terre. Eux me regardaient de toute leur hauteur. Je me sentais petit et les voyais si grands. Je venais de tomber d’aussi haut que je me croyais jusqu’à présent.
Voici comment mon destin s’est rompu en même temps que mon bassin. Passant ainsi de Charybde en Scylla, sous le rire gênant des passants.
J’avais atterri dans la merde. J’avais perdu la banane, mon aplomb et ma confiance. Mais, autour de moi, tous riaient de mon état. J’étais drôle, à mes dépends, mais drôle. Alors, à mon tour, je ris aussi.
 

Les réseaux sociaux d'Arno Labo


Laurent Montovert





Dans la même rubrique :
< >