Radio Laser - Média citoyen de proximité
.

Facebook
Twitter
Emissions Talk
Emissions Musicales

 

Recherche


Désirer, c’est vivre

Mardi 29 Mars 2022



Désirer, c’est vivre

 

s2_ep_97___desirer,_c_est_vivre___chronique_du_29_03_2022.mp3 S2 EP 97 – Désirer, c’est vivre – Chronique du 29_03_2022.mp3  (1.93 Mo)


Dans le soleil du désir, je suis ébloui. Parfois, il m’arrive de préférer me réfugier dans son ombre.
J’en discerne alors les contours. Je vois par contraste quelques mécanismes qui l’entretiennent.
Je sors de son champ pour mieux l’observer. Alors, je sors de son emprise et, parfois, je parviens à m’en défaire.
Le désir est une chose formidable. Il est toujours présent. Précisément, c’est lorsqu’il est complètement éteint qu’on peut dire qu’il y a la mort.
C’est donc à l’aune du désir que l’on fait l’expérience de la vie. C’est l’étalon. C’est la marque du vivant.
Si le plaisir consiste à l’assouvir, bien vite un autre prend sa place. La vie ne serait-elle qu’une succession de désirs ? C’est possible.
Toutefois, on remarque donc qu’il est lié à la vie et qu’il la relie par le plaisir. C’est aussi l’attente qui le définit.
C’est dans l’attente qu’il se développe et grandit. Il grandit jusqu’à nous pousser à l’action qui, elle aussi, est centrale dans la vie.
Ainsi, dans le soleil du désir, je n’agis plus. Or, lorsque je m’en écarte. Que je m’en écarte assez pour parvenir à l’observer finement. C’est là que je comprends en quoi il me pousse continuellement vers la vie, vers l’action.
C’est à ce moment que je vois en quoi il détermine mes attentes. En quoi le désir détermine mes attentes envers la vie et l’action.
Désirer, c’est vivre.
 

Les réseaux sociaux d'Arno Labo


Sylvain Delfau






Recherche








Inscription à la newsletter