Radio Laser - Média citoyen de proximité
.

Facebook
Twitter
Emissions Talk
Emissions Musicales

 

Recherche


Discourir sur l'inconnu

Lundi 7 Décembre 2020


Cela faisait quelques temps que nous ne l’avions entendu sur les ondes. Je parle de notre chroniqueur Arno Labo. Son retour se fait sur une thématique absurde qu’il va aborder de manière tout aussi absurde, mais peut-être pleine de vérité (mais, ce n’est pas sûr du tout…)


chronique_confinee_24_discourir_sur_l__inconnu.mp3 Chronique Confinee 24-Discourir sur l'inconnu.mp3  (2.67 Mo)


Discourir sur l'inconnu

Vous savez, il arrive parfois que l’on nous demande de nous exprimer sur un sujet sur lequel on n’a strictement rien à dire. C’est gênant ces moments-là je trouve. D’autant plus parfois pour l’assemblée sensée nous écouter.
 
Parfois, on ne connait tellement rien à la chose qu’on se retrouve à broder et broder au point d’en faire une écharpe en parlant de l’été. Rien à voir, vous imaginez.
 
Or, pour broder, il faut déjà du fil et dans ces cadres-là, c’est justement ce qu’il nous manque. Alors, on tire sur un fil qui semble nous inspirer jusqu’à ce qu’on le perde, je veux dire, le fil.
 
Qui plus est, pour parvenir à faire un semblant de discours ou d’argumentation, il faut aussi des pièces à rassembler ensemble pour parvenir à couvrir son incompétence. On en arrive à un discours patchwork qui ne veut plus rien dire.
 
Remarque, à l’arrivée, ça peut donner un petit côté « art abstrait » à cet exercice d’éloquence. Bon, en effet, ça peut surtout donner un grand côté abs-con. Néanmoins (comme disait le Sphinx), on ne peut pas en vouloir à l’artiste.
 
Bien oui, critiquerait-on un peintre en évaluant sa capacité à chanter ? Je vous le demande ! Enfin, si vous ne connaissez rien à la critique, abstenez-vous de répondre. Cela vaudra mieux pour vous et cela vous éviterait de vous retrouver dans ma situation.
 
Bref, ceci étant, demain, nous verrons le niveau de difficulté supérieur du discours vide. Lorsqu’on nous demande de nous exprimer sans même nous donner au préalable de sujet de départ.
 
Ainsi, nous envisagerons la question : En partant du vide, peut-on le remplir par autre chose que par lui-même ?

 

Les réseaux sociaux d'Arno Labo


Laurent Montovert





Dans la même rubrique :
< >