Radio Laser - Ecoutez la proximité
.

Facebook
Twitter
Rss





Dr Irène Frachon, médecin brestois qui a révélé le scandale du Médiator

Jeudi 7 Mai 2015

"Si vous découvrez un crime qui concerne des centaines et des milliers de gens, c'est effrayant, et en plus vous détenez toutes les preuves qui montrent que ce crime s'est bien réalisé, à la fois concrètement, mais aussi dans son intention (...), vous avez tout ça en mains. Si vous ne vous engagez pas pour que ça soit connu, c'est d'une lâcheté incroyable."


portrait_frachon_web.mp3 Irène Frachon - portrait  (20.1 Mo)

Dérivée de l'amphétamine, poison mortel pour le coeur, le Médiator  était un coupe-faim pour diabétiques en surpoids. Il a été massivement consommé par des millions de Français pendant plus de trente ans. Interdit de consommation seulement en 2009, le Médiator a provoqué la mort ou l'invalidité de milliers de personnes. Irène Frachon est celle qui a lancé l'alerte sur le Médiator. Elle s'est ensuite engagée dans une lutte pour la reconnaissance du sort des victimes, qui n'est pas prête d'être finie encore aujourd'hui. Dans cette interview, Irène Frachon revient sur son rôle dans le dévoilement de ce scandale sanitaire. Elle vous livre également le regard qu'elle porte sur le travail de médecin, métier qu'elle exerce depuis plus de vingt ans. 

En 2007 Irène Frachon, pneumologue au CHU de Brest, s'apperçoit que certains de ses patients traités au Médiator souffrent d'atteintes cardiaques. Le phénomène ressemble curieusement à un drame dont elle était témoin quinze ans plut tôt, en tant que jeune interne à l'hôpital Antoine-Béclère à Clamart : 
J'avais assisté au drame sanitaire avec un autre coupe-faim de Servier, qui était l'Isoméride. J'étais dans le service où les jeunes femmes intoxiquées par l'Isoméride venaient mourir. Moi, j'étais témoin impuissant de tout ça. Ca m'a absolument traumatisée, ça a été un événement marquant dans ma vie de jeune médecin. Quand j'ai compris qu'il se passait avec le Médiator la même chose, de la part du même laboratoire, qui récidivait en toute impunité, le choc a été immense.   

Elle signale alors ces cas suspects auprès de l'Affsaps, puis commence une enquête sanitaire sur les méfaits de Médiator, qui aboutit au retrait du médicament en 2009. Quelques mois plus tard, elle publie le livre Médiator 150 g : Combien de morts ? qui révèle le scandale sanitaire au grand public. Malgré les attaques et les accusations en justice par les laboratoires Servier, elle s'engage dans une lutte pour faire reconnaître le sort des victimes et médiatiser l'affaire du Médiator. C'est seulement en janvier 2015, après de longues procédures judiciaires, qu'on commence à indemniser les premières victimes, mais l'affaire est loin d'être close et il n'y a toujours pas eu de procès pénal contre les laboratoires Servier.

En tant que médecin et lanceur d'alerte dans le scandale du Médiator, Irène Frachon porte un regard pessimiste sur la place du patient dans l'industrie pharmaceutique, dans le présent comme à l'avenir : 
Il y a eu effectivement une certaine prise de conscience, il y a eu des renforcements réglementaires après l'affaire du Médiator, mais fondamentalement le système est extrêmement résistant pour finalement ne pas se laisser trop bousculer par ce type d'affaires. Le business très important entre le monde médical et l'industrie de santé persiste et, au contraire, prospère, bien souvent malheureusement en mettant en danger la sécurité sanitaire. (...) C'est un système totalement capitaliste de marché. D'ailleurs, ce qui est très inquiétant, ce qu'à chaque fois qu'on essaie de rabattre ça vers un domaine plus protégé et plus sanctuarisé de la santé, ça repart vers l'industrie. (...) Malheureusement dans le système actuel les médecins sont majoritairement en conflit d'intérêt, c'est à dire qu'ils défendent, parfois de façon prioritaire, l'intérêt des industriels avec qui ils collaborent.  

Bonus web

En janvier 2015 la loi Macron prévoyait une législation sur le secret des affaires, qui menaçait d'entraver le travail d'enquête des journalistes et des lanceurs d'alerte sur les affaires comme celle du Médiator. Réaction d'Irène Frachon : 
bonus_web_irene_frachon_sur_la_loi_macron.mp3 Irène Frachon sur le secret des affaires  (1.63 Mo)






Dans la même rubrique :
< >

Recherche





Offre Service Civique Radio Laser saison 2018-2019






Inscription à la newsletter




Radio Laser appartient à la Coordination des Radios Locales et Associatives de Bretagne