Radio Laser - Média citoyen de proximité
.

Facebook
Twitter
Emissions Talk
Emissions Musicales

 

Recherche


Emission du 17 octobre 2022

Lundi 17 Octobre 2022


Biographie Aretha Franklin playlist


La playlist du soir !!!

Emission du 17 octobre 2022
phiphirock___17_octobre_2022_cpr.mp3 PhiPhiRock - 17 octobre 2022.cpr.mp3  (54.93 Mo)

Télécharger le Podcast


1125ème émission Lundi 17 ocotobre 2022

PhiPhiRock 04

Partie 1


Aretha Franklin Save Me
Aretha Franklin Good Times

Biographie Aretha Franklin

Aretha Franklin Think
Aretha Franklin The Shoop Shoop Song
Aretha Franklin I say a little prayer for you

Aretha Franklin Rock Steady
Aretha Franklin Maybe I’m a fool

Aretha Franklin Since you’ve been gone
Aretha Franklin Lee Cross


Partie 2

Thee sacred Souls Lady love
M Qui de nous deux

Sortie Apéro concert Antipode

Asaf Avidan Love it or leave it
Moby et Nikola Sirkis This is not our world

Goo Goo Dolls Yeah, I like you
Shaka Ponk My name is Stain

Biographie Aretha Franklin

Aretha Louise Franklin, née le 25 mars 1942 à Memphis (Tennessee), est une chanteuse, pianiste et auteure-compositrice américaine de soul, jazz, gospel et rhythm and blues. Elle est fréquemment surnommée « The Queen Of Soul » (« la Reine de la Soul »).

Militante des droits civiques aux côtés de Martin Luther King, femme de combat, diva et porte-parole de tout un peuple, Aretha Franklin est considérée comme la chanteuse afro-américaine la plus influente du XXe siècle.

On compte parmi ses plus grands tubes les chansons Think, (You Make Me Feel Like) A Natural Woman, I Say a Little Prayer, I Never Loved A Man, Ain't No Way, I Knew You Were Waiting (For Me) en duo avec George Michael, Freeway of Love, Chain of Fools, Angel et Respect.
Chain of Fools devient une chanson de protestation contre la guerre du Viêt Nam parmi les combattants américains. Respect devient en 1967 un hymne féministe et le symbole du combat de la communauté afro-américaine pour sa liberté.
L'influence d'Aretha sur la musique contemporaine est grande, ouvrant la voie à d'autres grandes interprètes féminines, qu'il s'agisse de Patti LaBelle, Donna Summer, Natalie Cole ou encore Whitney Houston, Amy Winehouse, Mariah Carey, Mary J. Blige, Beyoncé, Adele ou Alicia Keys.

Elle est la chanteuse la plus classée dans l'histoire de l'industrie discographique américaine avec 112 titres placés dans les charts américains, dont vingt numéros 1 dans la catégorie R&B. Avec plus de 75 millions d’exemplaires vendus, elle reste aujourd'hui l'artiste féminine ayant vendu le plus de disques vinyles et, plus généralement, une des artistes ayant vendu le plus de disques.

Avec dix-huit Grammy Awards, Aretha Franklin est une des artistes les plus récompensées aux États-Unis. Elle est, en 1987, la première femme à intégrer le Rock and Roll Hall of Fame. Elle reçoit la médaille nationale des arts sous la présidence Bill Clinton et la médaille présidentielle de la Liberté, la plus haute distinction pour un citoyen américain, sous la présidence George W. Bush. En 2009, elle chante à l'investiture de Barack Obama, premier président afro-américain des États-Unis.

Débuts dans le gospel (1954-1960)
À la mort de sa mère, Aretha Franklin commence à chanter en tant que choriste à l'église baptiste de son père .À 12 ans, son père commence à la diriger. Il l’emmène ainsi sur la route avec lui lors de ses tournées dites « gospel caravan » pour qu'elle se produise dans différentes églises. Il la fait par ailleurs signer son premier contrat chez J.V.B. Records.
En 1956, J.V.B. sort le premier single d’Aretha Franklin, Never Grow Old, accompagné de You Grow Closer. Precious Lord (Part One) et Precious Lord (Part Two) suivent en 1959. Si l’album n’est pas un succès commercial, il contribue à introduire Aretha Franklin dans le circuit gospel. En s’accompagnant au piano et en chantant ces negro spirituals, Aretha impressionne les plus grands chanteurs de gospel de l’époque notamment Mahalia Jackson et James Cleveland, proches d’Aretha et considérés encore à ce jour comme la Reine et le Roi du Gospel.
À l’âge de 18 ans, Aretha confie à son père qu'elle aspire à suivre Sam Cooke et à enregistrer des musiques « profanes », R&B et pop, fait curieux pour l’époque où passer de la musique sacrée à profane n’est souvent pas accepté. Le Révérend C.L Franklin se montre compréhensif et encourage sa fille. Elle s'installe donc à New York dans l’espoir de décrocher un contrat avec une maison de disque. Son père participe en tant que manager à la production d'une démo de deux chansons. Cette démo tombe dans les mains de John Hammond, célèbre producteur de Columbia Records. L’homme, qui a découvert Billie Holliday dix ans plus tôt, voit immédiatement en Aretha une révélation.
Le single d’Aretha Franklin Today I Sing the Blues sort en septembre 1960 et atteint le top 10 du classement des meilleures ventes R&B. Sa carrière musicale est enfin lancée.

Introduction jazz chez Columbia (1960-1966)
En janvier 1961, Columbia publie le premier album jazz d’Aretha : Aretha : With The Ray Bryant Combo. Le succès est modeste mais encourageant pour la jeune chanteuse de 18 ans.
Cependant, si Aretha est massivement diffusée à la radio et qu’elle s’est fait un nom (et un prénom), ses ventes de disques sont faibles

Les années Pop
Les années 1990 sont cependant moins fructueuses pour Aretha. En 1991, son album What You See is What You Sweat se vend peu. En 1993, elle chante à l’investiture de Bill Clinton et se produit à la Maison Blanche pour le Président et la Première Dame avec lesquels elle se lie d’amitié. Aretha revient dans les charts en 1993 avec la chanson A Deeper Love du film Sister Act puis en 1994 avec la chanson Willing to Forgive. Elle signe par ailleurs un titre sur un album hommage à Lady Diana, sur un disque de Curtis Mayfield ainsi que pour la bande originale d'un film sur la vie de Malcolm X 
La fin des années 1990 permet cependant à Aretha de s’imposer comme chanteuse de référence. . En 1998, elle se réinvente en sortant A Rose Is Still A Rose, produit et écrit par Lauryn Hill du groupe The Fugees. L'album du même nom est un succès, se vend à plus de 500 000 exemplaires et permet à Aretha de remporter un disque d'or de plus.

Mort
Le 13 août 2018, Aretha est gravement malade chez elle . Elle est en soins palliatifs et entourée de ses amis et de sa famille ; Stevie Wonder, Jesse Jackson et son ex-mari Glynn Turman lui rendent visite sur son lit de mort. Elle meurt à son domicile le 16 août, à l'âge de 76 ans, sans testament. La cause du décès est un cancer du pancréas
Comme l'activiste Rosa Parks en 2005, sa dépouille est exposée pendant trois jours au musée d'Histoire afro-américaine Charles H. Wright de Détroit pour que ses fans puissent s'y recuillir.

Une centaine de Cadillac Rose déambule dans la ville de Détroit pour rendre hommage à Aretha et sa chanson Freeway of Love

Source Wikipedia

Apéro concert à l'Antipode


Dans le cadre du dispositif apéro-concert, Aurore Pauvert a bénéficié d’une résidence pour adapter son nouvel album à la scène. A découvrir autour d’un apéro convivial !

Ouverture des portes : 19h00
Début des concerts : 19h30

Antipode - Le Club
Placement libre debout

Entrée libre

Aurore Pauvert - France - Rennes - Folk - Pop

Les chansons d'Aurore Pauvert sont des traversées émotionnelles, autobiographiques, des manières de voyager et de parcourir des paysages intérieurs. « Entre joie et mélancolie, entre pudeur et don de soi, entre simplicité et complexité », Aurore chante ses compositions folk pop en anglais et en français et les accompagne en navigant du piano, à la guitare et à l’autoharpe. Influencée par la scène folk-pop anglo-saxone (Alela Diane, Bat for Lashes, Jesca Hoop), elle cherche à l’aide d’une corde sensible à « défaire le nœud du corps, du ventre, du cœur » et peut-être ouvrir un espace commun de libération.

À l'occasion de la sortie et de la présentation de One, Aurore Pauvert a bénéficié d’une résidence pour porter ce nouvel album sur scène, accompagnée de sa partenaire Bahia el Bacha au violoncelle et chœurs, d’Emma Le Cozannet à la guitare électrique et chœurs, d’Emmanuel Guillard au clavier et de Camille Quarte à la batterie, avec Jannick Reichert au son.

Source site de l'Antipode






Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 27 Novembre 2022 - 20:30 Musiques Nocturnes #6.10



Recherche








Inscription à la newsletter