Radio Laser, l'information locale sur Rennes et les Vallons de Vilaine
Twitter
Facebook
Rss


Etat d'urgence : sommes-nous maîtres de nos peurs ?

Samedi 28 Janvier 2017

L'état d'urgence en vigueur depuis plus d'un an, alors qu'il devait être exceptionnel, semble entraîner des comportements inhabituels. Quelle emprise avons-nous sur la peur ?


Photo : Victor Bezrukov
Photo : Victor Bezrukov
etat_d__urgence___sommes_nous_maitres_de_nos_peurs.mp3 Etat d'urgence - sommes-nous maitres de nos peurs.mp3  (54 Mo)

Je vous propose un petit jeu. Qui, selon vous, aurait pu dire « On ne peut pas prolonger l'état d'urgence éternellement. Ça n'aurait aucun sens, ça voudrait dire que nous ne serions plus une République avec un droit qui pourrait s'appliquer en toutes circonstances. ». Réponse ? C'est François Hollande, quelques heures avant l'attentat de Nice le 14 juillet dernier. Après un Etat d'Urgence qui avait duré 9 mois, il proposait d'y mettre fin. Malheureusement, c'était un leurre : nous y sommes encore aujourd'hui et ça fait plus d'un an que ça dure.

Car il ne faut pas l'oublier, l'état d'urgence est une mesure qui a été imaginée pour être temporaire, exceptionnelle. Idiot serait celui qui critiquerait la mise en place d'un état d'urgence directement à la suite d'un attentat. Celui-ci, en plus de permettre d'assurer une protection renforcée des lieux sensibles, permet d'assurer une sérénité morale pour la population. Cependant, à trop faire durer cet état d'exception, ne serait-ce pas l'inverse qui se produit ? La présence de militaires dans les rues nous rappelles constamment la crainte d'un nouvel attentat. Les mesures discriminatoires crééent la peur de l'autre et la méfiance nous oppresse au quotidien. Et peut-on encore parler d'état de droit quand l'exception devient la règle ?

Aujourd'hui on a décidé de nous intéresser à nos comportements dans une société menacée. De nombreux témoignages font état de mesures discriminatoires importantes. Cette semaine encore, une britannique a été refusée à l'entrée du Louvre en raison… de son style gothique. Peut-être pas si surprenant dans un pays où se balader avec une barbe n'a jamais été aussi polémique. Autant de comportements qu'on n'aurait certainement jamais imaginer pouvoir développer il y a deux ans de cela.

Etat d'Urgence : sommes-nous toujours maître de nos peurs ?

Remerciements

Merci au Club de la Presse de Rennes et de Bretagne pour leur accueil. Toutes les infos sur leur site internet ou sur la page Facebook.

Une émission présentée par Tanguy avec l'aide de Colin; Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux : Facebook et Twitter #LaPopote

 





Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 14 Décembre 2017 - 18:30 Laser Blues Train #217 "Johnny à Vegas"


Recherche

Réagissez en direct


Écoutez la radio en direct sur le net



Grille des programmes de Radio Laser 2015-2016



Et nous, liserons


A la Cantorad


Devenez bénévole


Inscription à la newsletter

Les derniers Podcasts