Radio Laser - Ecoutez la proximité
.

Écoutez la radio en direct sur le net

Facebook
Twitter
Rss





Exposition "Vladimir Velickovic. L'œuvre au noir" dès le 23 juin à Saint-Malo

Vendredi 15 Juin 2018

Le grand artiste serbe Vladimir Velickovic exposera une trentaine d'œuvres au Centre Cristel éditeur d'art à Saint-Malo, du 23 juin au 22 septembre 2018. Représenté dans plus de 80 musées dans le monde, il est l'un des rares artistes à être membre de l'Institut, puisqu'il a été élu au fauteuil de Bernard Buffet.


Une œuvre puissante

Il faut le tenir pour ce qu’il est : une puissance muséale, et même le plus grand peintre serbe vivant ! Un homme né à Belgrade, en 1935, puis lancé très vite sur les routes du monde. N’a-t-il pas bénéficié d’une première exposition au musée d’Art moderne de la Ville de Paris dès 1970 ? Et ne représenta-t-il pas, en 1972, son pays d’alors, la Yougoslavie, à la Biennale de Venise ?
Doit-on en conclure que Vladimir Veličković incarnait un peintre prodige ? Ses innombrables admirateurs l’ont dit, et le disent encore, comme ils disent son inépuisable quête d’absolu, traduite par son dessin si fameux. Un dessin immédiatement reconnaissable sur n’importe quel continent, que l’on croirait signé au scalpel, vibrant, sanglant, étourdissant.

Mais chacun sait que Vladimir Veličković jette, de feuille en feuille, et de toile en toile, ce qu’il vit à six ans, lorsque les hordes du Führer écrasèrent Belgrade sous les bombes. Des jours terribles, semés de ruines et d’horreurs, de corps suppliciés. D’où l’idée, généralement avancée, que le maître serbe peindrait pour oublier, dans un réflexe cathartique… Mais ce serait ne rien comprendre au sens profond d’une œuvre intemporelle, qui nous accuse et nous assigne chaque fois qu’un innocent agonise sur cette terre. « Je créerai, je me battrai jusqu’au bout ! » prévient Vladimir Veličković. C’est un croisé.

Christophe Penot




Dans la même rubrique :
< >