Radio Laser - Média citoyen de proximité
.

Facebook
Twitter
Emissions Talk
Emissions Musicales

 

Recherche


Face à la deuxième vague, l'Assurance Maladie se réadapte

Mercredi 4 Novembre 2020


2.187 nouveaux cas en Bretagne, et un taux d'incidence qui explose, il est aujourd'hui de près de 310 cas pour 100.000 habitants en Ille-et-Vilaine. Dans cette situation, l'Assurance Maladie réadapte son travail de fourmi (120.000 personnes contactées quotidiennement) pour détecter les patients zéro. Explications avec Caroline Bonnet, directrice adjointe de la CPAM d'Ille-et-Vilaine.


Mobilisée pour lutter contre l'épidémie, l'Assurance Maladie a notamment la lourde tâche de faire ce qu'on appelle du "contact tracing".

Concrètement, à chaque test positif, les équipes de l'Assurance Maladie questionnent la personne touchée pour connaître l'ensemble des relations qu'elle a eu les jours précédents son test positif. Le but, retrouver toutes les personnes qui risquent d'avoir contracté également le coronavirus, pour les inviter à s'isoler.

Mais face à l'ampleur de la tâche, la méthode évolue, et l'Assurance Maladie part en quête du patient zéro. Tous les cas contacts ne sont donc plus systématiquement appelés.

En revanche, si vous recevez ces prochains jours un SMS du 38.663, rassurez-vous : ça n'est pas une arnaque ! L'Assurance Maladie vous invite simplement à vous faire connaître via un formulaire en ligne.

Dans cette course contre la montre, Caroline Bonnet, directrice adjointe de la CPAM d'Ille-et-Vilaine, prend le temps de répondre à nos questions.
 
1104_florian_07.mp3 Face à la deuxième vague, l'Assurance Maladie se réadapte  (7.04 Mo)


Aller plus loin

Le site internet : Ameli.fr

Florian Le Bars





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 18 Juin 2021 - 11:27 Régionales : Valérie Tabart, Bretagne d'Avenir