Radio Laser - Média citoyen de proximité
.

Facebook
Twitter
Emissions Talk
Emissions Musicales

 

Recherche


Gaël Le Bohec : "On ne découvre pas la pauvreté avec le coronavirus"

Vendredi 24 Juillet 2020


Cinquante nouveaux cas de Covid-19 ont été relevés en Bretagne depuis hier. Si le député LREM d'Ille-et-Vilaine se veut rassurant sur la gestion d'une deuxième vague, il appelle néanmoins à la responsabilité de chacun pour se protéger. Mais l'Etat met-il en oeuvre tous les moyens en sa possession pour protéger les citoyens français contre la mondialisation, la pauvreté et le chômage ? Gaël Le Bohec y croit.


"On pourra maîtriser cette potentielle deuxième vague" : Gaël Le Bohec croit aux actions mises en oeuvre pour protéger la population contre le retour du coronavirus : gestion des nouveaux foyers épidémiques, dépistages rapides, isolement des personnes touchées, les moyens sont réunis pour assurer une réactivité et une prise en charge rapide, à condition que chacun respecte les gestes de distanciation sociale et porte un masque. 

Pour cela, l'Etat a décidé de distribuer 40 millions de masques aux 7 millions de français les plus pauvres. Pour une famille de 4 personnes, cela représentera une économique de 20 euros selon le Ministre de la Santé Olivier Véran. Mais est-ce normal que dans le septième pays le plus riche du monde selon le FMI, un habitant sur dix ne soit pas en mesure de s'équiper pour protéger sa santé et celle de ses proches ? "On ne découvre pas la pauvreté depuis le coronavirus" répond le député En Marche, qui rappelle les moyens mis ces derniers mois pour augmenter le SMIC et la prime d'activité.

Le député estime que l'une des solutions à ce problème se situe aujourd'hui sur la création de richesse dans le pays. Il rappelle notamment qu'il faut "stopper les mouvements de fonds, les délocalisations qui durent depuis trente ou quarante ans. (...) L'Etat doit investir sur les secteurs porteurs." rajoute-t-il.

Sur le nouveau gouvernement, Gaël Le Bohec salue d'abord le travail de l'équipe précédente et notamment celui de l'ex-Premier Ministre Edouard Philippe. Il salue notamment sa "dignité et sa rigueur" durant la crise actuelle. Il estime également beaucoup son successeur Jean Castex, à la fois ancré territorialement et connaisseur des arcanes du pouvoir.

Egalement en questions à travers cet entretien : les suites de la réforme des retraites, "repoussée logiquement", l'avenir assombri pour les personnes se retrouvant au chômage entre le 1er novembre et le 31 juillet 2020 et qui pourraient ne pas avoir le droit aux allocations si elles n'avaient pas cotisé précédemment, et la rentrée scolaire et ses aménagements pour les élèves mais aussi pour le personnel de l'Education National.
 
0724_gts_politique.mp3 0724-gts-politique.mp3  (22.66 Mo)


Pour aller plus loin


Florian Le Bars











Inscription à la newsletter

Les derniers Podcasts