Radio Laser, l'information locale sur Rennes et les Vallons de Vilaine
Twitter
Facebook
Rss


Hommage à Nujabes, l’empereur du beat

Jeudi 26 Février 2015

En ce 26 février 2015, nous ne pouvions nous dispenser de consacrer quelques lignes à l’un des artistes les plus prometteurs et talentueux de notre génération, tragiquement emporté à l’âge de 36 ans par un accident de voiture dans sa cité Tokyoïte à laquelle il tenait tant, il y a 5 ans maintenant.


Artwork : Omar Palma
Artwork : Omar Palma

Nujabes, anagramme de son nom japonais Jun Seba, laissera un souvenir impérissable de son univers si atypique, teinté tant de douce mélancolie que d’allégresse absolue, dont le monde musical demeurera probablement à jamais orphelin.
 

Le voyage sonore que le producteur nous a prématurément légué démarre en 2003, à travers la sortie de sa première compilation « Hydeout Production First Collection », du nom du label qu’il vient de lancer. En collaboration avec des artistes en vue de la scène hip-hop japonaise, dont certains feront des apparitions régulières par la suite, cette compilation porte en germe les bases d’une épopée qui ne fera que se bonifier au cours de sa courte mais ô combien féconde carrière.
 

Le petit disquaire de Shibuya n’attendra que quelques mois avant de nous offrir son premier opus, « Metaphorical Soul », qui révèle l’éclosion d’un véritable génie, mêlant à merveille sonorités locales envoûtantes et jazzy hip-hop raffiné. L’évasion, les songes sans fin auxquels le prodige nous invite prennent instantanément effet à l’écoute de cet album inaugural, lui forgeant une identité musicale, mais également visuelle (à travers des pochettes d’une beauté aérienne inégalée), qui ne le quittera plus ensuite.
 

Pourtant, ce n’est que l’année suivante que Nujabes obtiendra la reconnaissance du grand public, à travers la bande originale de Samuraï Champloo, animé japonais dont il signera les compositions les plus marquantes, à commencer par le générique d’ouverture Battlecry. Ce morceau. Bien que disposant désormais d’une communauté de fans toujours plus garnie, notamment du fait de l’engouement culturel dont le Japon est saisi en ce début de siècle, Nujabes maintient néanmoins cette discrétion légendaire qui le caractérise.
 

La sortie de son deuxième album, « Modal Soul », marquera l’apogée de la carrière d’un artiste qui semble ici toucher le sommet de son art, livrant une douzaine de titres sublimes. Fidèle à lui-même, Nujabes jongle magistralement entre un hip-hop authentique et des sonorités jazzy gracieuses, dans une atmosphère toujours aussi chaleureuse et colorée capable de séduire tout autant l’admirateur des débuts que le non-initié, dotant l’album d’une accessibilité déconcertante malgré la virtuosité de ses compositions.
 

Curieusement, le producteur se montrera plus silencieux par la suite, à l’exception de la deuxième compilation de son label Hydeout Productions, qui confirma que le talent du génie nippon ne s’était nullement étiolé jusqu’à ce que l’impensable ne se produise un soir de février, alors qu’il entamait sa 37e année. C’était sans compter la sortie d’un album posthume en 2011, « Spiritual State », considéré comme son troisième opus, laissant néanmoins une saveur quelque peu mélancolique.
 

Nujabes aura laissé derrière lui une œuvre unique en son genre, où ses émotions s’exprimaient avec une pudeur et une authenticité qui n’ont d’égal que la passion de la musique qu’il s’efforçait de transmettre à travers chacune de ses compositions. Heureusement, le pouvoir d’évasion de sa musique restera à jamais intact, offrant par là une teneur intemporelle à une œuvre et un artiste trop vite accablés par les contingences du quotidien. 


Rest In Beats, Jun Seba.

Grégoire Vanco




 

Nous avons le plaisir de vous présenter, en 2 volets, un mix résumant l’univers de Nujabes amicalement concocté par le Tokyo Paradox Crew pour Magical Mystery Mix  :
 









Recherche

Réagissez en direct


Écoutez la radio en direct sur le net



Grille des programmes de Radio Laser 2015-2016



Et nous, liserons


A la Cantorad


Devenez bénévole


Inscription à la newsletter

Les derniers Podcasts