Radio Laser - Média citoyen de proximité
.

Facebook
Twitter
Emissions Talk
Emissions Musicales

 

Recherche


Internet, mon amour

Lundi 16 Novembre 2020


Déclaration d'amour d'Arno labo à Internet en période de confinement...


chronique_confinee_10.mp3 Chronique Confinée 10-Internet, mon amour.mp3  (2.36 Mo)


Internet, mon amour

Allez… Viens, on fait la fête ! On s’fait une bouffe, on s’fait des câlins et des bisous ! Quoi ? On est confiné ? Eh bien ? Qu’est-ce que ça change ? Tu ne connais pas internet ?
 
Bah oui, aujourd’hui, on peut envoyer des dîners à distance en les commandant. On peut les partager avec une petite webcam. On peut se fait un apéro-visio. On peut s’envoyer des calins et des baisers avec des smiley adaptés.
 
C’est quand même génial internet nan ? On est tous connectés et relier. On peut tisser un réseau digne de la plus merveilleuse des toiles d’araignées. On peut tout faire, sans avoir à bouger de chez soi.
 
On peut même visiter des lieux se situant à l’autre bout de la terre.
 
Et encore, je ne connais pas bien toutes les possibilités offertes par ce médiat révolutionnaire. En effet, il faut bien avouer qu’internet me connait mieux que je ne connais internet.
 
Pourtant, il parait que c’est un mec bien. En tout cas, beaucoup disent du bien de lui. Bon, certes, bien d’autres le vilipendent. Mais, quoi de plus naturel. Il faut toujours se méfier des personnalités qui prennent une place prépondérante dans l’actualité.
 
En tout cas, internet parait bien intelligent et tolérant. Preuve en est : on y trouve aussi bien l’intelligence que la bêtise. C’est une cour des miracles 2.0. J’ai tapé « Google » dans Google, et ça n’a même pas traité d’idiot.
 
Pour autant, n’oublions pas que nous devons faire internet plus qu’internet doit nous faire. Certes, c’est l’enfant de l’humanité, mais chaque enfant est le reflet de ses parents et doit être bien éduqué. Sans quoi, il finira par mal agir et ce sera à nos dépends.
 
Bon, je vous laisse, la vidéo de chats que j’allais regarder vient enfin de charger…
Pour ma part, je tâche déjà de rester connecté au réseau qui évolue bien plus vite que moi. Je ne suis pas à la pointe des technologies. Ce n’est pas que je suis technophobe, c’est simplement que mon rythme de croisière est au net, ce qu’est une barque à un hors-bord. Disons qu’on a un petit différentiel de rapidité….

 

Les réseaux sociaux d'Arno Labo


Laurent Montovert





Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 25 Novembre 2020 - 15:00 Couvre-Film #21 Mignonnes

Mercredi 25 Novembre 2020 - 10:00 Finalité et finesse alité