Radio Laser - Média citoyen de proximité
.

Facebook
Twitter


Recherche




Irina Teodorescu est l'invitée de "Et nous, liserons". Elle nous parle de son nouveau roman "Ni poète ni animal" paru cet été chez Flammarion.

Samedi 14 Décembre 2019

Née à Bucarest, Irina Teodorescu vit en France depuis une vingtaine d'années. Elle vient donc nous présenter son nouveau roman, le quatrième à ce jour. Nous y retrouvons une histoire étrange, écrite dans le style follement poétique qui fait qu'un livre d'Irina ne ressemble à aucun autre !


Carmen, une jeune avocate d'origine roumaine, apprend la mort du Grand Poète, un des acteurs de la révolution qui mit fin au régime de Ceaucescu en 1989. Les souvenirs affluent ! Carmen avait 10 ans lors de ces événements. Elle nous raconte ! Les poèmes qu'elle écrivait pour sa "camarade maîtresse", les enregistrements clandestins sur K7 que sa mère, Ema, destinait à une amie "passée à l'ouest", Dani, sa détestable grand mère, et bien entendu, le Grand Poète qui l'appelait "Ma fugue" et qu'elle-même surnommait "Ma Terre" ... L'imagination insolite et débridée d'Irina nous fait rencontrer d'autres personnages, comme ce grand père, voleur de chatte (hé oui !). Les animaux sont bien présents : le renard dont le destin tragique ouvre le récit, mais aussi, les infortunées cigognes mortes de froid, un hérisson bavard, les ours, mangeurs d'enfants, mais qui peuvent finir dans un ragoût aux petit oignons, un cochon sportif qui se refuse à engraisser ...
Est évoqué, bien sûr de façon tragi-comique, le couple Ceaucescu qui a tenu la Roumanie d'une main de fer : le Génie des Carpates et son épouse, la "présidente aux divines fellations" !!!
Enfin, celles et ceux qui connaissent Rennes seront sensibles au chapitre qu'Irina consacre au parc du Thabor, à sa volière et à ses "colombes blanches et frisées" une métaphore de la Roumanie post-Ceaucescu.
Un roman truculent, d'une folle beauté, qui nous pose cette question : est-ce une illusion de croire que le temps des dictateurs est terminé et que commence le règne des poètes !
 
1214_et_nous_liserons.mp3 Irina Teodorescu dans Et nous, liserons  (53.65 Mo)