Radio Laser - Ecoutez la proximité

James Dunne, le citoyen qui a lancé l'alerte sur la surveillance de masse

Jeudi 29 Mars 2018

Difficultés financières, procédures judiciaires sans fin, solitude, difficultés pour trouver un emploi... La réalité du citoyen qui lance l'alerte n'a rien des fantasmes nourris dans l'imaginaire collectif. James Dunne, qui a dénoncé l'implication de son entreprise dans la fourniture de technologies de surveillance de masse aux régimes de Bachar el-Assad et Mouammar Kadhafi, revient à notre micro sur son parcours semé d'embûches.


james_dunne_itw.mp3 James Dunne ITW.mp3  (18.25 Mo)

Fin 2011, James Dunne apprend que son entreprise, Qosmos, était impliquée, avec la complicité des services de renseignements français, dans la fourniture de systèmes informatiques de surveillance de masse aux régimes syrien et libyen de Bachar el-Assad et Mouammar Kadhafi. Début 2012, il publie sur Frenchleaks des documents de l'entreprise classés "secret défense" mettant en cause Qosmos. Licencié pour "faute lourde", James Dunne s'est battu pendant plusieurs années pour obtenir l'annulation de ce licenciement. L'entreprise a été accusé par la Ligue des droits de l'Homme pour complicité de torture en Syrie. Elle est aujourd'hui sur le statut de "témoin assisté", mais n'a toujours pas été condamnée.

Publication différée 

Jeanne L'Hévéder




Dans la même rubrique :
< >

Mardi 14 Août 2018 - 09:30 Permaculture - La marmite Norvégienne

Mardi 14 Août 2018 - 09:30 Les abeilles noires de Ouessant en danger


Recherche









Inscription à la newsletter