Radio Laser - Média citoyen de proximité
.

Facebook
Twitter
Emissions Talk
Emissions Musicales

 

Recherche


Je veux de la folie, de l’imprévu, une vie qui ne soit pas comme je la veux, devenir ce que je n’aurai pas pensé devenir. Je veux être, à la fin, moi-même surpris de ce que j’aurai vécu

Mercredi 9 Février 2022



chronique_du_09_02_2022.mp3 Chronique du 09_02_2022.mp3  (2.7 Mo)


Je veux de la folie, de l’imprévu, une vie qui ne soit pas comme je la veux, devenir ce que je n’aurai pas pensé devenir. Je veux être, à la fin, moi-même surpris de ce que j’aurai vécu



Chronique :
Il y a un théâtre où s’animent des acteurs. Il y a un tableau où s’impriment des couleurs. Il y a une vie où se greffent des sensations.
Qui suis-je ? Le résultat d’un ensemble d’expériences qui m’ont façonnées. Comment le vérifier ? En se demandant qui nous serions sans telle ou telle chose qui nous est arrivée.
Et si les choses avaient été autres, si elles s’étaient déroulées autrement ? Eh bien, je ne serai pas qui je suis.
Oh, bien sûr… Peut-être me ressemblerais-je un peu. Mais pas tellement... Je serais le résultat différent d’un calcul différent.
Ainsi, comment devenir qui nous souhaitons ? C’est une question qui se pose et qui mène à celle de l’idéal de soi. Qui ne se l’est pas déjà posée ?
Eh bien, nous pourrions devenir qui nous souhaitons en choisissant précisément les expériences et les sensations qui nous façonneront, comme l’artisan choisi tel ou tel outil selon le résultat qu’il vise.
Toutefois, la solution est aussi idéale que l’est l’objectif. C’est du moins ce que je pense. Comment maitriser toute sa vie ?
Il faudrait savoir précisément ce que l’avenir réserve, ce que les choses nous feront et comment elles nous impacteront émotionnellement.
Et encore, il faudrait tout maitriser, y compris ce qui ne nous appartient pas, tel que la vie et la mort, les autres, et ce satané hasard.
Mais, d’un autre côté… Pourrions-nous simplement souhaiter cette vie ? Et serait-ce même une vie ? Ne serait-ce pas plutôt un pur calcul, savamment contrôlé qui ne laisserait plus de place à la vie même ?
Je choisirai plutôt un canevas qui laisserait libre cours aux artistes. Je veux une vie qui soit une pièce improvisée. Certes, je garderais probablement une trame qui guiderait de loin le jeu.
Cependant, je veux de la folie, de l’imprévu. Je veux une vie qui ne soit pas comme je la veux. Je veux devenir ce que je n’aurai pas pensé devenir. Je veux être, à la fin, moi-même surpris de ce que j’aurai vécu.
 

 

Les réseaux sociaux d'Arno Labo


Laurent Montovert






Recherche








Inscription à la newsletter