Radio Laser - Média citoyen de proximité
.

Facebook
Twitter
Emissions Talk
Emissions Musicales

 

Recherche


L’école est un lieu de fantasme où l’on flirte avec des idéaux dont la grandeur machin chose

Lundi 23 Mai 2022


En pleine dernière ligne droite, parlons un peu de l’école, un lieu de fantasme où l’on flirte avec des idéaux dont la grandeur machin chose…


L’école est un lieu de fantasme où l’on flirte avec des idéaux dont la grandeur machin chose

 

s2_ep_126___l_ecole_est_un_lieu_de_fantasme_ou_l_on_flirte_avec_des_ideaux_dont_la_grandeur_machin_chose___chronique_du_25_04_2022.mp3 S2 EP 126 – L’école est un lieu de fantasme où l’on flirte avec des idéaux dont la grandeur machin chose – Chronique du 25_04_2022.mp3  (2.46 Mo)


Je vous parlerai aujourd’hui d’un lieu de fantasme où l’on flirte avec des idéaux dont la grandeur n’a pour égale que la nécessité. Je parlerai de l’école !
Hey, non non non, ce n’était même pas de l’humour hein ! Enfin, pas complètement… Bien oui, l’école est le lieu des idéaux d’éducation et l’éducation est essentielle !
L’éducation est essentielle à la formation de citoyen. Elle inculque des savoirs centraux qui permettront ensuite à leur détenteur de s’en écarter pour forger leurs propres opinions.
De plus, ces savoirs seront le levier pour permettre d’obtenir un travail et une autonomie financière. Sans parler de richesse, il s’agira au moins de pouvoir survivre en suivant des règles et en accomplissant des tâches.
Toutefois, je vois aussi de manières distinctes de penser l’idéal de l’école. D’une part, il s’agit de donner à tous un socle de compétences et de savoirs communs. De l’autre, il s’agit d’aider chaque individu à développer ses potentialités.
Autrement dit, d’une part tous doivent avoir les mêmes compétences de base ; d’autre part, tous doivent pouvoir – grâce à l’école – accéder à leur potentiel.
Il y a donc une version égalitariste qui subit la critique classique de l’égalitarisme stricte, celle du nivellement par le bas. Tandis que l’autre semble bien plus flexible et individualisée, ce qui la rend donc quasiment inapplicable de fait.
A ce titre, l’école est donc bien un lieu de fantasme où l’on flirte avec des idéaux dont la grandeur machin chose. Mais… Bah, il se trouve que j’ai eu vent de cela à l’école justement.
Du coup, bien… Je ne sais pas trop quoi en penser au final.


 


 

Les réseaux sociaux d'Arno Labo


Laurent Montovert







Recherche





Les derniers Podcasts



Inscription à la newsletter