Radio Laser - Média citoyen de proximité
.

Facebook
Twitter
Emissions Talk
Emissions Musicales

 

Recherche


L’histoire de la première blague interplanétaire

Jeudi 4 Mars 2021


C’est l’histoire d’un martien qui rentre dans un bar… Ah, non, c’est pas ça l’histoire de la première blague interplanétaire. Néanmoins, Arno Labo va vous en expliquer les tenants et les aboutissants dans cette nouvelles chronique martienne !



Téléchargez la chronique
chronique_91_.mp3 Chronique 91 .mp3  (2.94 Mo)


L’histoire de la première blague interplanétaire


Chronique :
Les premières images de martiens nous parviennent. L’humanité se réveille alors avec d’inquiétantes nouvelles de Mars.
Il semblerait que les analyses soient formelles : Les martiens sont des putains de hooligans, et même pas marrant en plus.
            En effet, un premier cliché vient donc de nous parvenir du Rover où l’on voit très clairement un martien tagger le robot.
            Ce dernier semble avoir changé le « V » en « G ». De ce fait, Rover s’appelle maintenant Roger.
            Mais pourquoi ont-ils fait cela ? Les premiers scientifiques émettent l’hypothèse que ce serait un effort de communication.
            D’autres protestent en soutenant que cette manœuvre viserait à se foutre de notre gueule.
Perso, je trouve que « Roger », même pour un robot, c’est un peu oldschool. En tout cas, la martien semblait bien se marrer. Enfin, on suppose car on ne sait pas encore si l’on a filmé le culcul ou la têtête.
La question ne se poserait pas si ces derniers avaient des têtes de culs. Après tout, on ne sait rien des martiens. Hormis que « Rover » n’est pas un prénom qu’ils affectionnent.
Remarquez, peut-être qu’un grand dictateur de chez eux se nommait « Rover » et du coup, c’était un acte de résistance que de faire cela. Un peu comme maquiller une croix nazie en autre chose.
Qu’importe, ils ont quand même taggé notre vaisseau les salauds. Trump vient de demander qu’on leur envoie un missile nucléaire. Heureusement, plus personne ne l’écoute celui-là.
Ceci étant, ce martien savait donc écrire, écrire un G, et connaissait l’humour. Comme quoi, on cherchait l’intelligence extraterrestre et on a trouvé l’humour.
Or, l’humour, n’est-ce pas une marque d’intelligence ? La question se pose après la découverte de cette première blague interplanétaire.
 

Les réseaux sociaux d'Arno Labo


Laurent Montovert





Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 14 Avril 2021 - 09:01 Tu es « rien », c’est ce qui fait tout !