Radio Laser - Média citoyen de proximité
.

Facebook
Twitter
Emissions Talk
Emissions Musicales

 

Recherche


L’histoire merveilleuse du mille-patte et de la limace

Mercredi 23 Février 2022


Une jolie histoire parlant d’un mille-patte, d’une limace et une jolie morale sur l’importance de savoir agir spontanément.


s2_ep_74___l_inspiration,_c_est_la_pensee_qui_torture_des_idees____chronique_du_24_02_2022.mp3 S2 EP 74 – L’inspiration, c’est la pensée qui torture des idées – Chronique du 24_02_2022.mp3  (2.87 Mo)




Connaissez-vous l’histoire merveilleuse du millepatte et de la limace ? Non ? C’est pourtant une belle histoire. Sa morale est inspirante.
Je vais vous la raconter un peu et, peut-être, y trouverez-vous des réponses. Ou bien plutôt, l’absence de réponse qui, dans un silence éloquent, vous donnera un éclair de lucidité.
Il était une fois un millepatte et une limace. Les deux étaient amis. Ils se promenaient souvent dans le jardin. Vous n’aurez pas manqué la différence entre ces deux bestioles.
En effet, l’une et l’autre procédaient d’une manière radicalement opposée pour se déplacer. Le millepatte déambulait sur ses 18 pattes – car oui, les millepattes, ces fameux diplopodes, n’en possèdent pas tant – tandis que la dame limace ne possédait qu’un pied, sur lequel elle glissait.
Elle trouvait son pied amplement suffisant et bien plus pratique. Toutefois, elle admirait la capacité pédestre de son diplopote.
C’est pourquoi, un beau jour, la limace demanda à son ami comment il parvenait à mouvoir tous ses membres de manière si ordonnée et efficace.
Cette question l’étonna tant qu’il en trébucha et s’arrêta pour réfléchir un peu. C’est vrai ça, le pauvre ne s’était jamais interrogé sur la chose !
Il bredouilla pour répondre mais, finalement rien ne vint. Il marchait, un point c’est tout. Il voulut rependre son chemin. Cependant, maintenant, il réfléchissait pour savoir comment il faisait…
Or, il s’empêtrait sans cesse et il n’arrivait plus à se coordonner. Il chutait, se relevait, repartait et boum, il s’emmêlait encore les pattes.
Le pauvre, son geste était si intuitif que, maintenant qu’il pensait à la manière dont il procédait, tout naturel lui échappait !
Parfois, la nature fait si bien les choses qu’il n’y a nul besoin d’y penser. Pire, c’est lorsqu’on y réfléchit qu’elles nous échappent.
Il faut donc savoir agir naturellement lorsque ça marche et réfléchir de manière subtile pour ne pas trop s’emmêler l’esprit, au point de se bloquer et de ne plus pouvoir avancer.
 

Les réseaux sociaux d'Arno Labo


Laurent Montovert






Recherche








Inscription à la newsletter