Radio Laser - Média citoyen de proximité
.

Facebook
Twitter
Emissions Talk
Emissions Musicales

 

Recherche


L’humour est le gras de la vie

Vendredi 11 Décembre 2020


Toujours aussi perché, Arno Labo continue sa série philosophico-absurde sur une nouvelle thématique que je vais vous laisser découvrir !




L’humour est le gras de la vie

La liberté, la volonté, l’amour… Et puis quoi encore ? L’humour que diable ! Eh bien oui. L’humour n’est-ce pas ce qui donne du goût, ce qui rehausse les saveurs et nous satisfait tant la panse que l’esprit qui pense ?
 
Sans humour, que serait la vie hormis un plat fade, sans goût. Elle nécessite une petite goutte de rire et de sourire. Mais attention, encore une fois, il faut savoir être subtile et, plus encore que pour le sucre, savoir ne pas en abuser.
 
Il faut savoir doser le gras dans les plats. Il faut réussir à trouver la bonne proportion pour ne pas gâter le pâté. Il faut savoir cuisiner ses paroles de manière équilibrée, sinon, on est bien vite dégouté.
 
Un plat sans gras est fade, mais s’il y en a trop, il est immangeable et très vite écœurant. Il deviendra lourd et finalement dangereux. De même, l’humour peut vite devenir lourd, graveleux et peut ainsi engendrer bien des conflits.
 
Les conflits de canards sont un de mes plats favoris. J’en mangerai des tonnes. Or, et heureusement, il arrive un moment de satiété qui me fait stopper. De même, en société il faut savoir se limiter et adapter son humour à l’assemblée.
 
Mais, c’est aussi signe de vie et de plaisir que de savoir, parfois, déguster un petit plat un peu grassouillet. Néanmoins (le Sphinx ne craint pas le gras), si l’on aimerait être toujours une crème et divertir la galerie, il faut se préserver de tomber dans l’excès de calories.
 
Doser l’humour dans la vie comme vous doser votre appétit pour le gras. Il y a des fois où il sera plus utile et vous réchauffera le cœur par le ventre. Or, pour ne pas finir idiot, il faut aussi savoir faire la diète par moment.
 
Tout est question de dosage. Ainsi, tout est bon, selon les proportions. Abuser d’une chose c’est la gâter. Il en va de même pour les calembours que pour le pâté. Si une chose peut appâter, gare à ne pas trop s’empaffer, sans quoi, gare à l’AVC ! 
 
 

Les réseaux sociaux d'Arno Labo


Laurent Montovert





Dans la même rubrique :
< >