Radio Laser - Ecoutez la proximité
.

Facebook
Twitter


Recherche




L'impact du son sur notre santé et notre environnement

Mercredi 27 Novembre 2019


Psychologue, j’ai toujours à cœur d’enrichir mon approche thérapeutique. Sensible aux sons relaxants de mes carillons et bols tibétains, je me suis intéressée à leur utilisation thérapeutique. Je « plonge » dans l’univers des sons guérisseurs, me forme en sonothérapie et m’entoure de bols tibétains, de cristal et autres instruments intuitifs. Motivée par l’effet lâcher-prise et relaxation profonde des sonorités, je découvre l’impact puissant du monde des vibrations sonores, sur notre environnement et particulièrement sur notre santé.
La thérapie par les sons (voix, chants, bols tibétains, de cristal, gong, tambour …) se découvre et s’étend de plus en plus à travers : la sonothérapie (les sons), la musicothérapie (la musique, les mélodies), l’acuponcture avec les diapasons, le yoga du son (les bijas, les mantras) ; le kototama (une pratique ancestrale du son venue du Japon)…
Le son est en effet une énergie puissante et subtile à la fois. Nous pouvons facilement l’entendre et la ressentir. Sacré, le son est utilisé dans beaucoup de traditions depuis la nuit des temps, dans des actes de diagnostics et de guérison. Le son semble même pour plusieurs cultures être à l’origine de la création du monde (le son du didgeridoo pour les aborigènes d’Australie, la voix du dieu Thot pour les égyptiens…) … Les Soufis nomment ‘Saute Surmad’, le son originel qui emplit le cosmos. Le mantra sacré « OM » représenterait le symbole de la fréquence originelle de l’existence.
L’utilisation des sons procure de grands bénéfices, diminue le stress, l’angoisse, la douleur, aide à se relaxer, à mieux dormir et bien plus encore… Les sons agissent au niveau physique, au niveau émotionnel et aussi au niveau subtil, par exemple sur la bonne énergie de nos chakras. Ils travaillent sur tout le système énergétique de la personne. La sonothérapie invite aussi à plus d’ancrage et de présence à soi.

Comment ça marche ?
Par le système vibratoire des sons obtenu par la mise en mouvement des instruments et de la voix.
Le son produit des vibrations. Ces vibrations amènent la personne qui vit un soin dans un état profond de relaxation, apaisent le mental, diminuent le stress et libèrent les tensions. Tout est vibration, tout est énergie.
Le son est composé de plusieurs éléments purs appelés les harmoniques (la loi des harmoniques découverte par Pythagore) produites à partir d’une note fondamentale : elles donnent « la couleur du son ». De riches harmoniques émanent des instruments, notamment de la voix : les chants harmoniques (Catherine Darbord) ou diphoniques (mongols ou tibétains). Depuis longtemps, les guérisseurs traditionnels utilisent la puissance de leurs chants thérapeutiques. Philippe Baraqué parle de la guérison harmonique.
La mesure des ondes sonores (la fréquence) est mesurée en hertz. Plus les ondes vibrent lentement plus le son est grave et agit sur la matière. Plus les vibrations sont rapides plus le son est aigu et agit sur des niveaux subtils. La gamme des harmoniques permet donc d’intervenir à différents niveaux de guérison.
Les bols tibétains, fabriqués au Népal en alliage de 7 ou 12 métaux sont de formidables instruments en sonothérapie. Ils sont souvent utilisés pour leurs vertus méditatives. Leurs ondes sonores spécifiques influencent ainsi les oscillations du cerveau l’amenant dans un état d’ondes alpha (8-13Hz) en état méditatif, de profonde relaxation, de rêve éveillé.

La vibration d’un objet, d’un instrument se nomme la résonance (naturelle comme avec les diapasons ou forcée avec une corde de violon). Nous portons tous notre propre résonance. Tout est donc vibratoire dans le monde. Chacun et chaque chose a sa propre fréquence vibratoire. C'est-à-dire que de chaque chose et de chaque être émane une énergie vibratoire. Être vibratoire complexe, nos différents composants organiques possèdent une fréquence et une résonnance particulière. Ainsi, par exemple les rejets survenant après une greffe pourraient s’expliquer par ces différences de résonance non compatibles.
Ce phénomène de résonance est connu depuis longtemps, à travers notamment les travaux de cymatique (étude de la visibilité des vibrations) du Dr Jenny, les figures acoustiques de Chaldni, un des pères fondateurs de l’acoustique. Ces figures, obtenues en faisant vibrer par le son d’un archer des grains de sable sur une plaque en métal, démontrent l’organisation belle et harmonieuse de la matière par les vibrations du son. Les figures de Chladni permettent de voir un son.
Le Dr Jenny reprend ces expériences à partir de 1960 sur d’autres supports (des liquides visqueux). Il constate également la création de forme par les sons dans ces matières et la stabilité des motifs crées si les fréquences correspondent à des nombres entiers. Plus récemment, le compositeur néo-zélandais Nigel Stanford réalise de stupéfiants clips musicaux Cymatics.
Alexander Lauterwasser a perfectionné ce processus utilisant les technologies actuelles : les états vibratoires semblent définir le contour, la forme, le développement et même le graphisme décoratif des organismes.
Ces expériences montrent qu’un son et sa fréquence crée toujours la même figure des formes produites et que ces formes peuvent se retrouver dans la nature sous forme de flocons, carapace de tortue, peau du léopard…
Le Dr Mitchell.L. Gaynor explique la manière dont le son agit sur la physiologie humaine et obtient des résultats surprenants en utilisant des bols de cristal pour soulager ses patients.
Le son est bien créateur de forme et peut changer la nature cristalline de l’eau. Les travaux du japonais Emoto montrent comment un son agréable, une voix et une intention bienveillante vis-à-vis permettent à l’élément eau d’être constitué de merveilleux cristaux. Et nous sommes composés … d’environ 75 % d’eau !
« Le corps humain est une symphonie de rythme, de pouls, de flux et de sonorité. La nature vibratoire du son et de la voix a de nombreuses applications curatives. » Vickie Dodd qui étudie l’influence des vibrations du son en thérapie corporelle, notamment sur le corps émotionnel.

Quoi ? des sons peuvent guérir ?
Les ultrasons sont déjà utilisés par la médecine depuis les années 60, notamment dans les diagnostics à travers l’échographie, l’écho doppler. Il est peut-être temps d’utiliser la richesse des vibrations sonores pour traiter et guérir ? Chacun s’accorde à reconnaître l’aspect désagréable de certains sons qui énervent et « hérissent le poil » ou au contraire l’aspect apaisant d’une musique ou de sons de la nature (eau d’une rivière, le bruit du vent dans les feuilles…). Les sons pourraient-ils passés d’apaisants à thérapeutiques ?
Une bonne santé demande un équilibre et une harmonie de tous les composants de notre être (corps, esprit, âme). Lorsqu’une partie est souffrante, dysharmonique, un malaise se crée dans tout le système et la maladie s’installe.
La guérison par les sons va consister à retrouver cet équilibre harmonieux de notre être, en favorisant la restauration des résonances justes propres à notre corps, sur le plan physique, mental, émotionnel et spirituel. Le processus de guérison fonctionne par la propagation des vibrations des ondes sonores dans le corps humain.
Ces vibrations du son, à travers l’eau contenu dans notre corps, font aller réorganiser nos cellules et les recharger d’énergie : on parle alors de « massage sonore ». Plus nous avons de cellules réharmonisées et saines et plus la guérison est favorisée. Les vibrations des instruments sonores vont ainsi stimuler la résonance naturelle et saine de la personne pour restaurer sa santé. Les vibrations sonores modifient positivement l’agencement de nos cellules et molécules. Elles consolident également notre structure osseuse.
Le son de nature fluide entre et s’infiltre partout dans tout notre corps pour entrer en résonance avec lui. S’il rencontre une tension physique, un blocage énergétique, le son va chercher à passer et va masser et dissoudre l’obstacle en rétablissant une circulation harmonieuse.
L’utilisation des sons dans un processus de soin est de plus en plus développée : des cellules cancéreuses soumises à certaines fréquences explosent ; des enfants autistes développent leur capacité de communication grâce à la musique et au chant ; les malades d’Alzheimer se détendent grâce à la musique et peuvent même redévelopper des capacités mnésiques pour quelques temps. Le son aide les patients de la maladie de parkinson à mieux gérer leurs mouvements, les enfants dans des difficultés d’apprentissage (méthode Tomatis)…

Différents principes de cette approche : le sonothérapie
-Un principe de cette guérison par les sons est que tout présente un état vibratoire indéniable. Nous sommes des êtres vibratoires, comme si notre corps était un véritable orchestre vibratoire. Si l’un des composants (organes, os, psychisme…) ne joue plus la bonne partition, l’ensemble de cet orchestre se dérègle.
-Comme chaque être humain est unique, chaque soin est unique et spécifique à la personne. Il ne peut, pour ma part, y avoir un son unique pour telle pathologie ni un protocole de soin défini pour tous. Le son est multidimensionnel et peut agir sur différents niveaux en même temps : physique, émotionnel mental et spirituel.
-Un autre principe fondamental de la thérapie par le son est le pouvoir de l’intention. Chaque soin commence pour le (a) consultant(e) par la définition de son intention. Celle-ci guidera la totalité du soin, les instruments et la sonothérapeute. Par ce principe, chaque soin devient unique et co-créateur. La personne est donc complètement actrice de son processus thérapeutique et ne vit pas passivement le soin.
- Le silence est un composant essentiel du soin sonore ! Ce moment de silence en fin de soin est fondamental. Il s’agit de la partie yin du soin qui permet l’intégration des vibrations du son… Un consultant m’a ainsi témoigné avoir senti tout le bénéfice du soin sonore lors de ce temps de silence. C’est un temps puissant de transformation.

Comment se passe une séance de sonothérapie ?
J’utilise comme « outils énergétiques sonores » les bols tibétains (en alliage de métaux, avec un effet profond et enveloppant) les bols de cristal (en silice, son pur et intense composant de la structure de notre corps), des instruments intuitifs (tambour, tambour océan, carillons, cloches tubulaires…) et mes ressentis.
La voix est aussi un merveilleux instrument thérapeutique, peut être le meilleur ! Les guérisseurs traditionnels utilisent les vibrations de leur voix pour délivrer de la douleur physique et psychique, pour accéder à d’autres niveaux de conscience, pour accompagner le processus de mort. Les mantras indiens, des sons sacrés sous forme de mots ou de courtes phrases qui se répètent sous forme de chants. Ils ont le pouvoir de guérir certaines maladies, d’harmoniser nos champs énergétiques et d’amener des états de consciences modifiées.
Après avoir défini l’intention du soin, la personne s’installe, habillée sur un tapis au sol. Les bols sont autour d’elle et peuvent être posés sur le corps pour ressentir encore plus profondément les vibrations. Le cadre et les conditions du soin ont un rôle important dans l’aspect guérisseur du son.
Il n’y a pas besoin d’utiliser des sons forts bien au contraire, il y a beaucoup de subtilité dans ce type de soin et des sons doux et peu audibles peuvent être tout aussi puissants.

Je suis toujours émerveillée par les bienfaits des vibrations et par l’alchimie des sons avec l’intention du consultant. Bénéficiant également de ces vibrations sonores, ce sont des soins qui font du bien aussi au sonothérapeute ! Cela m’apporte beaucoup de joie !
Les effets du soin peuvent être immédiatement ressentis : relâchement profond, manifestations physiques d’alignement, d’équilibrage énergétiques des membres, de nœuds physiques qui se dissolvent. Ces effets s’inscrivent à long terme, surtout si l’on pratique un ensemble de 3 séances.
Nous entendons généralement des sons entre 16hz et 20.000Hz (pour les plus jeunes). Cependant, dans cette approche thérapeutique, il n’y pas besoin de bien entendre pour un effet efficace. Les vibrations du son se propagent partout autour de la personne par l’air, puis dans la personne par l’eau que notre corps contient. Même endormi lors d’un soin celui-ci agit !


Conclusion :
L’impact puissant des vibrations sonores agit sur notre bien-être physique et psychologique : stress, angoisses, douleurs et tensions diminués ; émotions et mental apaisés ; sommeil amélioré, plus d’ancrage et de présence à soi.… Les sons aident ainsi à retrouver l’équilibre harmonieux de notre être.
La sonothérapie nous reconnecte à notre essence profonde.
Ces soins personnalisés peuvent compléter d’autres soins et se vivre avec ou sans un travail psychologique selon les besoins. Ils ne se substituent pas à un avis ou à un traitement médical.
Le domaine de la guérison par les sons ne cesse de croitre et se développer. La puissance du son et de l’intention bienveillante peut guérir notre corps alors pourquoi pas imaginez que le son agissant sur la matière, nous puissions également agir sur la planète entière ? Le son peut changer le monde.
Il y aurait encore tant à dire sur ce monde passionnant de la guérison par le son, mais chut ! laissons maintenant place au silence et écoutons le ….
Valérie Boulaire
Psychologue Sonotherapeute
0299690274 - Site internet

Pour en savoir plus : je vous invite à une conférence pour écouter les bienfaits du son et de la musique, suivie d’un voyage sonore au rythme des bols tibétains :
le Vendredi 6 décembre à 20 H, Salle des Familles rue du calvaire 35850 Gévezé entrée 5€. Au plaisir de vous y accueillir

Valérie Boulaire




Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 5 Décembre 2019 - 13:56 Festnoz de St Armel


Recherche


Ce coffret cadeau local et responsable est idéal pour faire plaisir tout en respectant, des valeurs sociales, environnementales et solidaires.









BadGeek et PodRennes vous proposent chaque semaine des podcasts de belles factures sur Radio Laser





Inscription à la newsletter


Radio Laser appartient à la Coordination des Radios Locales et Associatives de Bretagne