Radio Laser - Média citoyen de proximité
.

Facebook
Twitter
Emissions Talk
Emissions Musicales

 

Recherche


L’intériorité psychique est-elle un État de tyrannie ou de démocratie ? (On croit que c’est nous qu’on décide mais en fait non)

Jeudi 20 Mai 2021


Arno nous parle aujourd’hui de politique intérieure, enfin très intérieure pour ne pas dire psychique…


chronique_d_un_nouveau_monde_139.mp3 Chronique d’un nouveau monde 139.mp3  (2.84 Mo)


L’intériorité psychique est-elle un État de tyrannie ou de démocratie ? (On croit que c’est nous qu’on décide mais en fait non)



Chronique :
L’intériorité psychique est-elle un État de tyrannie ou de démocratie ? Oui, je pose des questions qui vous concernent.
Hier, la tyrannie de l’État personnel dans lequel mon état personnel m’a plongé a bridé les propos engagés que je m’apprêtais à soutenir.
Il n’en sera pas de même aujourd’hui. Je ne me laisserai pas museler par le despotisme psychologique des vindictes populaires.
Mon corps et mon âme sont deux composantes qui ne se distinguent que par une tradition avilissante de la totalité humaine qui se présente à moi, et ce, surtout quand je me regarde dans un miroir.
« Diviser pour mieux régner » disent les truands qui visent à gouverner – paradoxalement – sans partage.
Platon lui-même, qui n’était pas démocrate, part de la tripartition de l’âme pour en arriver à distinguer les diverses parties de la société en vue de bien la gouverner.
Alors, camarades – oui je m’appelle « camarade » quand je me parle à moi-même car j’ai bien souvent confondu Grotcho Marx et Marx le gaucho.
Camarade me disais-je, tu ne te laisseras pas traiter de la sorte sans te révolter contre le pouvoir oppressant que le despote que tu es t’imposes sans concertation populaire.
Le peuple que tu constitues en opposition au pouvoir de l’État, que tu représentes par ailleurs, doit conduire une politique qui soit respectueuse de la volonté de l’ensemble de tes individualités regroupées dans le terme de « psyche ».
La lutte fait rage et les barricades se dresseront bientôt contre le despotisme de l’esprit sur le cœur.
Alors, je crois que la réponse la plus pertinente à la question posée sera celle-ci. L’intériorité est soumise à la tyrannie démocratique douce du sentiment sur le rationnel.
En d’autres termes, on pense être régit par l’esprit tandis que le sentiment gouverne en laissant croire que l’autre dirige.
En bref, on croit que c’est nous qu’on décide mais en fait non.

 
 

Les réseaux sociaux d'Arno Labo


Laurent Montovert





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 10 Septembre 2021 - 08:30 World of Vaxcraft - Le billet d'humeur de Wiggie



Recherche








Inscription à la newsletter