Radio Laser - Média citoyen de proximité
.

Facebook
Twitter
Emissions Talk
Emissions Musicales

 

Recherche


« L’ombre est la lumière des ténèbres », une phrase qui trouvera du sens en trouvant son public

Mardi 7 Juin 2022


L’inspiration de notre chroniqueur vous emportera dans ses méandres. Ou pas !



 

s2_ep_136_____l_ombre_est_la_lumiere_des_tenebres__,_une_phrase_qui_trouvera_du_sens_en_trouvant_son_public___chronique_du_07_06_2022.mp3 S2 EP 136 – « L’ombre est la lumière des ténèbres », une phrase qui trouvera du sens en trouvant son public – Chronique du 07_06_2022.mp3  (2.7 Mo)


L’ombre est la lumière des ténèbres. Wah, purée, ça fait ultra mystique comme phrase, nan ? J’aime bien écrire des trucs comme ça et tenter ensuite de leur trouver un sens. Et puis après, je me corrige.
Par exemple, là, j’aurai plutôt dû dire « L’ombre est aux ténèbres ce que la lumière est à la clarté ». Toutefois, ça fait tout de suite mon mystérieux. Après, ça garde quand même une forme stylée je trouve.
Néanmoins, on attend un peu la suite après une telle figure de style. Disons que, c’est moins percutant. La phrase se suffit moins à elle-même, tandis que la première. Blang ! Tu balances ça et tu te barres, l’auditoire reste sur le cul (surtout s’il est déjà assis quoi).
A chaque fois qu’on formule une phrase sur le modèle de « telle chose est à tel truc ce que tel machin est à tel bidule », on s’attend à une grande révélation intellectuelle ensuite. Du moins, j’ai l’impression.
Bref, je pensais travailler un sketch, mais j’me dis que j’vais plutôt me lancer dans une carrière de gourou que d’humoriste. Bien que, par certains aspects, les deux puissent se ressembler un peu.
Mon problème, pour l’une comme pour l’autre, c’est de parvenir à rallier à ma cause des supporters. Bien oui, comme on dit – du moins je me le dis depuis que j’me le suis dit – « Un fou, c’est un génie qui n’a pas trouvé son public ».
On peut dire n’importe quoi, cependant, il faut encore avoir le charisme suffisant pour que cela impacte des gens. Sinon, on demeure un idiot qui parle à une foule d’absents. Et pour le coup, même si c’est une foule, bah ça n’fait pas grand monde.
Par conséquent, la conclusion de ce texte sera celle-ci : Avant de travailler son discours, il faut travailler son réseau. De plus, avec un réseau efficace, la qualité du discours n’aura que peu d’importance, ce qui importera, c’est sa portance.
Ainsi, la sentence « L’ombre est la lumière des ténèbres », est une phrase qui trouvera du sens en trouvant son public. Et puis après, bah après on verra quoi.
Allez, bisous bisous !
 



 

Les réseaux sociaux d'Arno Labo


Laurent Montovert






Recherche








Inscription à la newsletter