Radio Laser - Média citoyen de proximité
.

Facebook
Twitter
Emissions Talk
Emissions Musicales

 

Recherche


L'urbanisme à Marseille - Le billet d'humeur de Wiggie

Vendredi 17 Septembre 2021


Avec les promesses d'Emmanuel Macron, Marseille pourrait devenir the place to be. Marius-Olive Pastaga de Marseille donne son avis sur l'urbanisme dans sa belle cité phocéenne.


🎧   Pour écouter le billet en podcast
Le Facebook de Wiggie.

Bonjour les Loulous ! C'est Marius-Olive Pastaga... de Marseille qui vous cause depuis le Vieux-Port.

Le 2 septembre dernier, le minot Macron, il est venu faire le cacou au Palais du Pharo pour nous faire la morale à propos de notre belle cité phocéenne comme quoi, nous les Marseillais, on ne savait pas s'en occuper et qu'en matière d'urbanisme, c'était le waï et que les seuls murs qui tenaient encore debout dans la ville, c'était ceux en carton pâte du quartier du Mistral de la série Plus belle la vie.

Qu'est-ce c'est ces galéjades ? Nous, à Marseille, on a les meilleurs ingénieurs et les meilleurs architectes du monde ! Oui du monde !

On a les seuls qui, quatre ans après la construction d'une école primaire dans les quartiers nord, s'aperçoivent que les toilettes ne sont pas reliées au tout-à-l'égout ! Les gars ont du flair !

On a les seuls qui lors de la rénovation de la seule ligne de tram, entre deux ou trois flaï, construisent le tronçon d'une même voie à l’œil. Ça zigzague tellement qu'on se croirait sur un circuit de Mario Kart ... Un vrai travail de chapacan !

On a même eu Le Corbusier, le grand architecte, qui nous a construit la Cité Radieuse, un super grand immeuble coloré de 334 appartements en plein milieu de la ville. Y'a même une école maternelle pour les pitchounes tout en haut.

Pour ceux qui connaissent pas, la Cité radieuse, ça ressemble à une grande barre HLM, comme dans les quartiers nord. Sauf que celle-là, c'est pas des cages à lapin et dès que tu y mets un pied, on t'accueille pas avec des balles perdues. Y'a même des touristes qui viennent prendre des photos de la « Maison du fada ». Il paraît que c'est de l'art.

Bon, depuis quelques années, les appartements de la Cité Radieuse ne cessent de cramer les uns après les autres. C'est ça les nantis ! Quand les pauvres crament des bagnoles, les riches crament direct des appart'. On parle alors d'art éphémère.

Depuis, les mauvaises langues l'appellent la « cité crasseuse ». M'enfin, la cité crasseuse, elle est quand même inscrite au patrimoine de l'UNESCO ! Excusez du peu !

Vous voyez qu'on fait des efforts en matière d'urbanisme ! Même nos cagoles se font faire un ravalement de façade ! Si c'est pas une belle preuve de participation à l'effort collectif ! Moi, je sais plus hein !

Et on continue l'effort. Pour faire rentrer des sous dans les caisses de la municipalité, on a renommé le Stade-Vélodrome en Orange Vélodrome par contrat de naming.

Le naming, c'est faire de la pub pour une marque en profitant de la renommée du lieu. C'est sur que le Vélodrome, c'est plus vendeur que les sinistrés de la rue d'Aubagne.

Comme ça faisait pas tomber suffisamment de flouze dans l'escarcelle, la Mairie de Marseille a décidé depuis février 2021 de mettre en vente le Vélodrome. Mais pas de riches qataris en vue pour reprendre ce fleuron de l'architecture phocéenne.

Le minot Macron nous a promis une belle enveloppe de 1,5 milliards d'euros [et pas 1,9 -> exagération marseillaise! :p) pour les écoles, les transports et la rénovation urbaine entre autres.

S'il insiste le petit tout, on va lui prendre ses sous... Peuchère, Ca a l'air tellement lui faire plaisir de prendre notre ville pour un terrain de jeux et d'expérimentations farfelues.

Mais bon, prendre une enveloppe qui n'est pas un dessous de table, ça va nous faire quand même un peu bizarre...

l__urbanisme_a_marseille___wiggie.mp3 L'urbanisme à Marseille - Wiggie.mp3  (2.85 Mo)


Ingrid HERBST





Dans la même rubrique :
< >

Lundi 18 Octobre 2021 - 10:50 2020, je me souviens...



Recherche










Inscription à la newsletter