Radio Laser - Média citoyen de proximité
.

Facebook
Twitter
Emissions Talk
Emissions Musicales

 

Recherche


La cuite mémorable d’Ethan, Ethan Holl

Jeudi 20 Janvier 2022


On a tous un ami qui abuse, celui d’Arno s’appelle Ethan… Ethan Holl… Souvenir particulier d’une soirée alcoolisée vue d’un œil clean…


s2___ep_49___la_cuite_memorable_d_ethan,_ethan_holl___chronique_du_20_01_2022.mp3 S2 – EP 49 – La cuite mémorable d’Ethan, Ethan Holl – Chronique du 20_01_2022.mp3  (2.98 Mo)


La cuite mémorable d’Ethan, Ethan Holl



Chronique :
Je n’me reconnais plus depuis que j’ai arrêté l’alcool. J’me réveille dans mon lit. J’ai plus mal au crâne. J’arrive même à articuler. Et surtout, bah… J’me souviens de mes soirées et des conversations. Et ça, c’est chaud…
Sans alcool, la fête est plus folle qu’ils disent. Ah, bah pour être folle, elle l’est. Ou plutôt, c’est le monde autour de soi qui le devient. Ou plutôt, qui vous apparait tel qu’il est : Fou !
J’ai quand même vu mon pote démarrer sa maison avec la clé de voiture ! Faut le faire. Heureusement, il n’y avait pas beaucoup d’essence chez lui donc il n’est pas allé trop loin. On s’est garé du coup et tout est rentré dans l’ordre.
Bon after ceci étant. Enfin, quand il a commandé à boire en livraison, j’ai un peu pris conscience du mécanisme marketing des appli de livraison d’alcool de nuit. En fait, pour commander ça, faut déjà être vraiment bien bourré. Sans quoi, le prix de la bière dégueulasse te dissuade direct.
Après, ce coup-là, sa cuite était justifiée. Enfin, elle était justifiée par le fait qu’il fêtait sa première semaine sans boire une goutte d’alcool. On était fier de lui. Ca faisait 4ans que ca n’était pas arrivé.
Bon, il a sûrement rattrapé le truc en une soirée. Tout se passait bien et, finalement, y’a eu ce fameux « drink de trop » qui a fait tout basculer. D’abord, dans les chiottes (je dis « dans les chiottes » car, ce n’était pas que dans la cuvette).
Et puis encuite, il s’est senti aussi mal que ca sentait mauvais et on a été obligé de l’envoyer aux urgences. Là-bas, il était encore en forme. Quand on lui a demandé son prénom, il a répondu « Ethan, Ethan Holl ». Le con, ca fait éthanol.
Les mecs ont rigolé, et après un peu moins quand il a convulsé. Finalement, il s’est calmé et s’est endormi dans un gentil pti coma. C’est chouette l’alcool quand même… Ca fait voyager.
 
 

Les réseaux sociaux d'Arno Labo


Laurent Montovert







Recherche





Les derniers Podcasts



Inscription à la newsletter