Radio Laser - Média citoyen de proximité
.

Facebook
Twitter
Emissions Talk
Emissions Musicales

 

Recherche


La joie est un chat qui décide quand venir se poser sur nos genoux

Jeudi 27 Mai 2021


Aujourd’hui, Arno nous parle de joie et d’une petite technique pour y accéder, ou plutôt la laisser venir comme un chat sur nos genoux.


chronique_mercredi.mp3 chronique mercredi.mp3  (2.45 Mo)



Chronique :
Je voulais partager avec vous quelques mots et quelques jolies pensées.
            On ne dit jamais assez les belles choses je crois. C’est comme si on ne souhaitait pas en parler, de peur de les briser.
            On pense que la joie est fragile. Il n’en est rien. Elle est subtile. Elle réside partout, mais sait se faire discrète.
            Alors, lorsqu’on la découvre, que ce soit au détour d’une sombre ruelle ou bien dans un coucher de soleil, elle nous apparaît spontanément.
            La joie n’attend qu’un cœur entre-ouvert pour s’y glisser. Seulement, nous n’avons que rarement le cœur ouvert.
            C’est comme ça que la joie choisie ceux à qui elle se dévoile. Alors, on peut la contempler dans toute sa simplicité.
En fait, la joie, c’est simple. C’est nous qui sommes compliqués. On la cherche si bien qu’on ne peut pas la trouver.
C’est elle qui décide de quand nous sommes prêts. Et quand on est prêt, c’est qu’on arrête de la cherche pour s’ouvrir à elle.
Voilà, la joie n’est pas un chien qui vient quand on l’appelle. C’est plutôt un chat. Un chat qui décide quand venir se poser sur nos genoux.
La joie attend patiemment que nous soyons calmes afin qu’elle puisse venir se lover tout contre nous.
Essayez, vous verrez, elle fait les meilleurs câlins que vous ne connaissez.
 



 

 

Les réseaux sociaux d'Arno Labo


Laurent Montovert