Radio Laser - Média citoyen de proximité
.

Facebook
Twitter
Emissions Talk
Emissions Musicales

 

Recherche


Le "barbare", quel est-il ? 01/02

Dimanche 26 Décembre 2021


Face à l'esprit scientifique il y a l'esprit "barbare". Mais qu'est-ce qu'un "barbare"?


le_chien_et_le_loup__le_terme_barbare_designe_quoi_vraiment_1.mp3 Le chien et le loup- Le terme barbare désigne quoi vraiment.mp3  (4.06 Mo)


Le en dehors de l'humanité

Le barbare est toujours l'autre, le « en dehors » de ce qui est civilisé au sens ethnocentrique où seules les mœurs et langues qui nous appartiennent sont considérées comme relevant du plus haut degré de civilisation quand ce n'est pas le seul degré de civilisation digne de l'humanité.

Levi-Strauss, considérant qu'il n'y a pas lieu d'établir des hiérarchies de valeur entre les civilisations, la barbarie est donc affaire de croyance. Ainsi le barbare est celui qui croit en la barbarie, ainsi le barbare est celui qui croit en l'absence d'une possibilité de civilisation, en dehors de sa propre civilisation. Le barbare est donc un absolu défenseur de l'humanité réduite aux valeurs de sa propre culture faisant de celle-ci l'absolu de l'humanité. C'est confondre le ce qui fait civilisation et ce qui  fait qu'il est possible d'être civilisé en l'humanité même de l'homme.

 


Etre civilisé

La possibilité de civilisation est un véritable signe d'humanité et est le propre du patrimoine génétique de tout être humain. Dénoncer la barbarie du voisin est proprement un fait de barbarie. Le barbare est donc celui qui rejette toute définition de l'humanité s'appuyant sur des critères biologiques ou de sciences de l'homme au profit d'une définition de l'humanité par une culture considérée comme l'expression de ce qui fait la seule valeur achevée de l'humanité, et donc le seul langage possible pour définir un fait de civilisation. Il peut y avoir des degrés dans la barbarie. Il y a ceux qui considèrent qu'il y a des sous-hommes en devenir et qu'il faut éduquer -au nom d'une religion par exemple-, et il y a ceux qui considèrent qu'il y a des « êtres » qu'il faut éradiquer de la « vie » car dangereux pour notamment la « vie véritablement humaine ».
Ces deux dernières attitudes poussent les tenants de ces attitudes, en fait des idéologies- car non fondées scientifiquement, à entrer dans des guerres sans fin - l'homme est un loup pour l'homme!.

 


Le "barbare", quel est-il ? 01/02








Recherche





Les derniers Podcasts



Inscription à la newsletter