Radio Laser - Média citoyen de proximité
.

Facebook
Twitter
Emissions Talk
Emissions Musicales

 

Recherche


Le motier de Galo tourne autour du tarvâil

Samedi 1 Mai 2021


En cette journée fériée consacrée à célébrer les travailleuses et les travailleurs, vous aurez bien le temps d'écouter les expressions en Gallo sur le champ lexical du travail en compagnie de Laurence Lejeune et Nicolas Marquer-Flot.


📲 Téléchargez la chronique
le_motier_de_galo_tarvail.mp3 Le motier de Galo-tarvâil.mp3  (7.31 Mo)


Le motier de Galo tourne autour du tarvâil

Bonjou a tertout,  le rend'ous o Nicolas et Laurence pour apprindr un ptit qa pus for su le gallo : le motier de galo
 
Bétot le permier de mai, la sera la féte du tarvâil.. Anet j’allons caozer de l’ouvraije, du tarvâil 
 
de l’ancien français traveilliertraveiller « faire souffrir », par extension « tourmenter, battre, molester », qui remonte par nivellement vocalique au latin populaire * tripāliāre « torturer avec le tripalium  ou trepalium  », ce dernier étant un outil de torture tripale. Cependant, cette étymologie très répandue est souvent réfutée. On évoque aussi une étymologie basée sur labor  et le suffixe trans-.
À rapprocher du catalan treballar, de l'occitan trabalhar  et du gascon tribalhar.
Dérivé :
être travailleur : yètr bouscou, couraijouz, vâillant, fezant
un travailleur : un fezou.ouere
 
 
Hardi de menières de tarvâiller ou bezogner, bezaigner :
Aller au travail : aller a la journéey
Donner du travail : embezogner
Se mettre au travail : crocher deden
Commencer un travail : prindr le collier, mettr hache en bouéz
Travail en équipe : un souétaije / Travailler en commun : souéter
Travail futile, peu efficace :une (h)aricoterie, eune bouinerie, eune rouzinerie
Travail interminable : un sans-fin
Travail itinérant : un bon bord
Travail mal fait : eune engheûzerie, eune bouzée, eune gorerie
Travail manuel : ouvraije de bra
Travail pénible : eune pennellerie, un tue-monde, eune qerverie
Mal travailler : bouiner,  (h)aricoter, beziner
Travailler de nuit : netacer
Travailler la terre : arenjer la terre
Travailler le bois : chapuzer, bucher
Travailler lentement : berdiner
Travailler tard : tariner
Travailler vite : epllaiter, driner
Travailler dur : herqeler
Gâcher un travail : drailler
Un mauvais travailleur : un bouinou, un (h)aricotier, un penellier, un engheuzou, un berdinier
 
Les métiers exercés au début du siècle dernier, étaient essentiellement agricoles (cf recensement de 1911).  Veici qheuqes uns :
  • La riboterie : le barratage, la fabrication du beurre
  • La bahoterie est l’art de bahoter ou baouetter ou haobouéter : le charretier qui menait ses chevaux en chantant très fort
  • L’émonderie  (l’émondage) : activité qui consiste à tailler les chênes en hiver, cela donne au fil des ans des ragoces ou ragoles, chênes tétards
  • La fagoterie (le fagotage) est l’opération qui suit l’émondage. Les fagotous mettaient le bouéz en liée en les alignant en fagot, avant de les lier avec un hard (lien fait avec une branche pliée)
  • La buée (la lessive)
  • La sayerie  (la moisson) : nan saye le grain.  on commence par le pogneter, puis les épis sont battus avec un flleu ou fllao, enfin le gllë (la chaume) est coupé : se dit gllayer ou gllezer
  • Après avoir battu la dernière gerbe, la fin de la baterie (le battage) était l’occasion d’une petite fête appelée la parbate.
  • La pilerie : la fabrication du cidre, vient de piler = écraser, broyer.
 
Bien que le monde agricole constituait une large majorité de l’activité économique autrefois, le paysan n’était pas plus valorisé pour autant, on le surnommait le caboçou (écorcheur) de crapaods mais aussi le gorou de bûghins (castreur de vers de terre) !
 
Des dizances su le tarvâil
Yetr a son pain gagnant : gagner sa vie
Ma és mains : se dit d’une personne paresseuse
Un busot ou matao busotou ou un budorou : personne qui n’avance pas dans son travail
Un ragalou une ragalouère : personne désordonnée qui n’avance pas dans son travail.
Un sabotou , un saguenier: personne qui faite vite et mal son travail
Aveir  tchu ao pllin : être au chomage
Bate l’iao : faire un travail inutile
Fère la litière par sus les bouses : faire un travail par négligence
Fère les saocisses avant d’aveir tué le pourcé : mal faire un travail par hâte excessive
Passer la qhettes par sus l’epaone : faire un travail par-dessus la jambe
 
Qheuques ghimenteries su le galo en avri :
   
  • STAGE INITIATION GALLO POUR ADULTES Samedi 24 avril 2021 - 10h-17h - Stage animé par Anne-Marie Pelhate, animatrice-formatrice en gallo. contact@bertegn-galezz.bzh
 
  • L'ALBRAM publié en livre et en ligne !
    L'Atlas Linguistique et ethnologique de la Bretagne Romane, de l’Anjou et du Maine, plus connu sous son acronyme ALBRAM, est issu d'un grand projet du CNRS lancé dans les années 1980.
    Les ouvrages de ce grand projet devenus introuvables, les Éditions LABEL LN ont souhaité rééditer l'ALBRAM à la fois en livre et en numérique. Pour la version numérique, les Éditions LABEL LN ont contacté l'Académie du Gallo pour réaliser ce projet : Aujourd'hui l'accès à tous aux 2 premiers volumes complets de l'ALBRAM. http://www.academie-du-gallo.bzh/ADG/site-fr/adg-accueil.html
   
  • Et un nouviao livr : HINOMARU (Disque Solaire) Haïkus & Tankas de BRETAGNE-JAPON (Livre collectif quadrilingue GALO-BRETON-Français-Anglais avec la participation de Poètes bretons et japonais (banissoi : FUTURESCAN, 2021  futurescan@sfr.fr
    A terouer cez  Coop Breizh
Un biao Vayaije entr Bertàgn e Japon o la Contouse e Poetisa Marie CHIFF’MINE e o le Poet Christian LERAY qi a dijà publié 4 livrs de Poyéteries bilingues Vaici un haikus de Marie :
 Deden la janaie
Biao jan e cherdon a vaer
Rin a chërdi
N'oubliyez pas : « Coure a chaer, sa n’avance pâs, vaot mieûs aller petit a la fai !» (Rien ne vaut un travail régulier pour avancer) A la perchène pour un aotr motier de galo !
 


 

Laurent Montovert





Dans la même rubrique :
< >