Radio Laser - Média citoyen de proximité
.

Facebook
Twitter
Emissions Talk
Emissions Musicales

 

Recherche


Le poulet de la vengeance

Dimanche 22 Novembre 2020



chronique_confine_16.mp3 Chronique d'un confiné-Le poulet de la vengeance.mp3  (2.86 Mo)


Le poulet de la vengeance

Je souffrais et je souffre à nouveau du manque de ce fameux poulet en famille. C’est pourquoi, nous allons tâcher de nous remémorer ensemble ces moments passés en faisant un brin d’histoire…

Un jour, il y a bien longtemps de cela, une dame se faisait constamment railler par son mari. A cette époque reculée, les mœurs l’étaient tout autant. C’était les femmes qui s’occupaient du foyer ainsi que du manger.
 
Le mari dont on parle ici était pas bien gentil mais sa femme n’était pas de celles qui se laissent faire. Elle savait bien que l’homme accordait une grande importance aux plaisirs de la fourchette, peut-être même plus qu’à ceux de la levrette.
 
Ainsi, un jour où il avait encore critiqué, sa cuisine qu’elle préparait pourtant avec amour et dévouement, elle en eut marre et décida d’agir plus sévèrement. Sa vengeance serait pour le dimanche.
 
Un dimanche par mois, le foyer se regroupait autour d’un bon gros poulet fraichement préparé par la maitresse du foyer. C’était un moment de joie et de douceur.
 
Or, ce jour-là, la cuisinière prépara le poulet avec des petites épices fraichement importées. Elle fit en sorte de pimenter le repas à souhait. Elle fit en sorte que son mari, aux toilettes, en chialerait…
 
Hélas, et heureusement en même temps – car on ne peut vraiment souhaiter une telle chose sans être méchant – l’issue du repas, si elle se termina bien aux toilettes, ne provoqua pas les larmes souhaitées.
 
En effet, le poulet préparé et dument pimenté fut plus succulent qu’on ne pouvait l’imaginer. La mégère fut étonnée, quand elle vit son mari pleurer tandis qu’il le dégustait.
 
C’est ainsi qu’on inventa, par mégarde, un plat nouveau. Et, cette histoire s’acheva bien car depuis, plus jamais l’homme ne s’insurgea contre sa femme qu’il aima du plus profond de son âme. (C’était dans le Kentucky, aux Etats-Unis)
 
 

Les réseaux sociaux d'Arno Labo


Laurent Montovert