Radio Laser - Média citoyen de proximité
.

Facebook
Twitter
Emissions Talk
Emissions Musicales

 

Recherche


Le stylo est ma langue. Le texte est ma bouche. C’est avec lui que j’embrasse

Lundi 21 Février 2022


Premier épisode d’une semaine sur l’inspiration avec Arno, un thème qui lui a été inspiré mais, de quelle manière ?


s2_ep_71___le_stylo_est_ma_langue__le_texte_est_ma_bouche__c_est_avec_lui_que_j_embrasse___chronique_du_21_02_2022.mp3 S2 EP 71 – Le stylo est ma langue. Le texte est ma bouche. C’est avec lui que j’embrasse – Chronique du 21_02_2022.mp3  (2.74 Mo)


Le stylo est ma langue. Le texte est ma bouche. C’est avec lui que j’embrasse

On me demande parfois comment j’écris. Je ne sais pas quoi répondre. On me demande d’où vient l’inspiration. Je ne sais pas quoi répondre.
Ça me flatte ou du moins, cela me touche. Ça me questionne aussi, pourquoi me demande-t-on ça ? Et enfin, ça m’interroge.
Je me demande en effet, pourquoi j’écris. Et puis surtout, comment j’écris. Toutefois, la question est plutôt « comment trouves-tu ces idées ? Comment ça te vient ? »
En fait, je ne sais pas. La réponse est un peu dans la question. « Ça me vient », c’est comme ça. Et, ça vient de plus en plus. Comme si je m’entrainais sans trop me contraindre. Je me contente d’écrire.
Parfois, je me donne une direction, ou plutôt j’essaye car, finalement la direction m’échappe et m’étonne. Alors, j’essaye de me donner un domaine. En d’autres termes, je m’oblige à me brider.
C’est peut-être ça la réponse. Je trouve dans l’écriture intuitive un moyen de m’exprimer. Je trouve dans la feuille quelqu’un qui m’écoute. Je trouve sur le papier une surface qui peut me limiter et me contenir.
Parfois, je trouve aussi dans le fouillis de mes mots quelques réponses susurrées à mon stylo par mon esprit embrumé. Alors, j’apprends un peu sur moi à défaut d’apprendre des autres.
Cependant, écrire est aussi un médiat vers autrui. J’écris les mots que je ne peux pas dire. On n’écrit pas, du moins pas toujours, comme on parle.
Étant plus jeune, je préférais le parler écrit. Aujourd’hui, je m’écris pour parler. Le stylo est ma langue. Le texte est ma bouche. C’est avec lui que j’embrasse.
Cependant, je ne sais pas comment j’écris. Je ne sais pas d’où vient l’inspiration. Néanmoins, j’écris et… L’inspiration vient.
 

 





 

Les réseaux sociaux d'Arno Labo


Laurent Montovert






Recherche








Inscription à la newsletter