Radio Laser - Média citoyen de proximité
.

Facebook
Twitter
Emissions Talk
Emissions Musicales

 

Recherche


Lorsque vous serez pris dans ces dures réalités, pensez à cette phrase - « Rien ne dure jamais éternellement »

Mercredi 9 Mars 2022


On poursuit la quête de tranquillité avec un beau souvenir que Arno partage avec nous dans sa chronique d’aujourd’hui.


s2_ep_83___lorsque_vous_serez_pris_dans_ces_dures_realites,_pensez_a_cette_phrase_____rien_ne_dure_jamais_eternellement_____chronique_du_09_03_2022.mp3 S2 EP 83 – Lorsque vous serez pris dans ces dures réalités, pensez à cette phrase - « Rien ne dure jamais éternellement » – Chronique du 09_03_2022.mp3  (3.04 Mo)


Lorsque vous serez pris dans ces dures réalités, pensez à cette phrase - « Rien ne dure jamais éternellement »


 
L’eau était belle. Le soleil avait trouvé sa place dans un ciel sans nuage. Une légère brise caressait la surface de la mer. Elle était parfaitement orientée pour gonfler une petite houle.
C’était une journée parfaite pour profiter. J’avais le cœur léger et l’esprit relâché. C’était la fin de semaine, la fin d’un week-end qui s’était parfaitement déroulé.
Il y a des moments suspendus où tout semble s’accorder. J’avais peu dormi mais j’avais bien dormi. Une mystérieuse énergie m’envahissait dès le réveil. Elle s’accompagnait d’un sentiment du devoir accompli.
J’avais rempli l’ensemble de mes tâches. J’avais écrit, j’avais joué, j’avais gagné un peu d’argent, assez pour partir me balader et profiter. J’avais chassé de mon esprit toute sensation de culpabilité. Il n’y avait que le plaisir à venir.
Alors, en arrivant, je retrouvais des visage connus. Sur ces derniers, on pouvait voir de larges sourires. Mon bonheur et ma légèreté était partagée. Toutes les conditions semblaient réunies pour un moment de plaisir absolu.
Je sentais mon corps tirer par la fatigue, néanmoins ce n’était pas une souffrance. Ce n’était qu’une légère sensation que ma bonne humeur dépassait sans l’ignorer. Cela ne faisait qu’ajouter à mon bien-être.
Je me sentais accepté, par les autres humains, par la nature et finalement, par moi-même. Qu’est-ce qui pourrait venir entraver cet instant ? Rien. Et rien ne l’a entravé. C’était parfait.
Je suis resté là jusqu’au coucher du soleil. Un spectacle superbe dans un cadre magnifique s’accompagnant de sensations sublimes. Cette journée était un cadeau, le plus beau des cadeaux.
Parfois, la vie est dure et ingrate. Parfois, on est triste et le cœur est lourd. Or, si ces moments existent, il doit aussi exister leur contraire. C’est une nécessité logique.
Par conséquent, lorsque vous serez pris dans ces dures réalités, pensez à cette phrase : « Rien ne dure jamais éternellement ».
Il n’y a qu’une succession d’instants. Certains sont laids. Certes. Cependant, l’existence de cette laideur appelle l’existence de son contraire, la beauté.
Alors, il faut vivre pleinement ces briques de bonheur. Une fois assemblées dans votre cœur, elles construiront le foyer d’une vie heureuse.
Un moment de perfection. J’ai vécu un moment de perfection. Je suis heureux.
C'est rare de n'avoir rien à redire alors, je le dis.
 
 

Les réseaux sociaux d'Arno Labo


Laurent Montovert






Recherche








Inscription à la newsletter