Radio Laser - Média citoyen de proximité
.

Facebook
Twitter
Emissions Talk
Emissions Musicales

 

Recherche


Mediocris Antrum, ou la fée des cavernes

Samedi 9 Janvier 2021


Notre chroniqueur a fait le plein d’articles scientifiques improbables ce weekend et, durant toute la semaine il tachera de nous raconter ce qu’il a pu dénicher… On commence avec la découverte de l’espère Mediocris Antrum !


chronique52_.mp3 Chronique de l’absurdité quotidienne-Mediocris Antrum, ou la fée des cavernes.mp3  (2.93 Mo)

📲 Téléchargez la chronique

Mediocris Antrum, ou la fée des cavernes

Il y a peu, un évènement scientifique est passé inaperçu. Des chercheurs ont mis à jour de petites choses étranges enfouies dans un « sinkhole », ces énormes trous géologiques si mystérieux.
Ils ont procédé à de nombreuses découvertes après que le plafond d’une de ces cavités se soit effondré. Des espèces que nous n’avions jamais rencontrées ont été mises au jour.
C’est une révolution car parmi ces espèces endémiques, certaines pourraient recéler de nouveaux composant chimiques dont l’usage pharmacologique serait fantastique. Un groupe en particulier s’est penché sur une créature très particulière.
En effet, une grande quantité d’un insecte inconnu voletait partout dans ce trou et, après analyse, leur anatomie serait très semblable à celle des hommes. Cependant, ils sont dotés d’ailes et mesureraient quelques millimètres.
Cette espèce nouvelle a été baptisée « mediocris antrum », soit « fée de caverne ». Grace aux études scientifiques plus poussées, on découvre qu’elles seraient également dotées d’un système immunitaire les préservant de l’âge par un mécanisme comparable aux organismes tardigrades.
Visiblement endormies depuis des centaines d’années, les témoignages rapportent qu’elles se seraient éveillées lorsque les premières lueurs du jour ont pénétré dans la grotte. Une grande partie aurait quitté leur tombeau et se serait disséminé dans les forêts environnantes.
Les expériences attestent déjà de leur conscience personnelle et de méthodes de communication interpersonnelles très évoluées. Cela expliquerait notamment les structures intrigantes prisent initialement pour des ruches.
Celles-ci sont toutefois bien plus élaborées et, d’après les analyses en cours, elles impliqueraient des techniques de construction inconnues ainsi qu’une force démesurée.
Cette nouvelle découverte suscite l’enthousiasme de la communauté de chercheur qui entrevoient déjà la possible re-découverte des fameuses fées, bien connu grâce aux contes populaires.
 
On ignore à ce jour l’impact de cette découverte restant encore très secrète. L’homme aurait-il enfin mis au jour de fées, cachées durant des centaines d’années au milieu de cette cavité géologique ? La question se pose et agite l’ensemble du monde scientifique.
 

Les réseaux sociaux d'Arno Labo


Laurent Montovert