Radio Laser - Média citoyen de proximité
.

Facebook
Twitter
Emissions Talk
Emissions Musicales

 

Recherche


Ne serions-nous qu’une substance informée qui se modèle au gré des évènements ?

Lundi 7 Février 2022



s2___ep_61___ne_serions_nous_qu_une_substance_informee_qui_se_modele_au_gre_des_evenements_____chronique_du_07_02_2022.mp3 S2 – EP 61 - Ne serions-nous qu’une substance informée qui se modèle au gré des évènements _ – Chronique du 07_02_2022.mp3  (2.63 Mo)


Ne serions-nous qu’une substance informée qui se modèle au gré des évènements ?



Chronique :
A-t-on vraiment le choix ? Peut-on réellement devenir ce que nous voulons ? Ne serions-nous qu’une substance informée qui se modèle au gré des évènements ?
Ou bien, possède-t-elle tout en potentiel et ces potentialités s’actualiseraient – ou non selon la vie qu’on mène ?
Ou encore, n’aurions-nous qu’une impression de faire des choix tandis que nous ne suivrions qu’un fil qui serait tout tracé, mais que nous découvririons à chaque action
Ces questions m’assaillent. Je ne sais qu’en penser. Tantôt j’opte pour l’une, tantôt pour l’autre. Parfois, j’aime me dédouaner en pensant que tout est écrit. C’est si dur de penser que l’échec de notre vie nous incombe.
C’est une morale de la responsabilité de soi qui ne peut être maintenue durablement, enfin sans une profonde dépression je veux dire, que s’il on est en réussite, ou du moins qu’on l’estime.
Mais voici donc la question sous-jacente à ces hypothèses, celle de la responsabilité de soi. C’est de là que provient l’importance de cette acception du « choix ».
Liberté ou déterminisme ? Et encore, les deux sont-ils forcément et absolument incompatibles ? N’y-a-t-il pas une solution pour les préserver ? C’est l’objectif de la troisième hypothèse.
D’un côté, tout est écrit. De l’autre, nous découvrons l’ouvrage à mesure que nous avançons entres ses pages, en suivant un ordre bien précis. Nous avons le sentiment de liberté dans nos choix qui sont, pourtant, prédéfinis.
Le hic, c’est que je n’ai jamais eu la patience d’attendre avant de lire le dernier chapitre. Je sais déjà donc comment tout cela se terminera : Par un point final.
 

Les réseaux sociaux d'Arno Labo


Laurent Montovert






Recherche








Inscription à la newsletter