Radio Laser - Média citoyen de proximité
.

Facebook
Twitter
Emissions Talk
Emissions Musicales

 

Recherche


On justifie par le raisonnement de l’esprit ce que décide le déraisonnement du cœur

Mardi 30 Novembre 2021


Est-il si raisonnable de tellement raisonner ? Voyons ce qu’ Arno Labo en pense dans sa nouvelle chronique qui résonne comme un cri du cœur !


chronique_du_30_11_2021.mp3 Chronique du 30_11_2021.mp3  (4.9 Mo)


On justifie par le raisonnement de l’esprit ce que décide le déraisonnement du cœur



Chronique :
Les mots me manquent pour exprimer ce que je ressens. Les mots appartiennent au monde des idées. Les émotions appartiennent au monde de la sensation.
On met bien souvent en avant l’action réfléchie. Toutefois, ce qui met en mouvement c’est l’impulsion que donne le cœur. Ainsi, lorsqu’on a le cœur fatigué, il est dur de se mouvoir.
Sans cœur, on ne peut s’émouvoir. Pourtant, on pourra toujours évaluer et juger. Cependant, cela restera froid. Une action froide n’a que peu d’intérêt à mon sens.
Je veux de la chaleur. Je veux du soleil dans les actes. Je veux que ça brille et que ça chante. Je voudrais que chacune de mes paroles raisonne comme un cri du cœur.
Cependant, serait-il possible de penser avec le cœur. Pourrait-on réfléchir avec nos sensations sans les transformer en idées de l’esprit ? Je ne sais pas. La question me semble intéressante.
Néanmoins, je crois que c’est plutôt une illusion. Que la raison soit première, c’est une boutade du cœur sur l’esprit. Il lui laisse penser à sa primauté, mais il gouverne finement en profondeur.
Assis dans l’ombre du cerveau, c’est lui qui le dirige. Ainsi, la raison est une marionnette dont les fils sont tirés par les émotions. Le cœur dicte ce que la tête s’approprie.
On justifie par le raisonnement de l’esprit ce que décide le déraisonnement du cœur.
 
 

Les réseaux sociaux d'Arno Labo


Laurent Montovert






Recherche







Inscription à la newsletter