Radio Laser - Média citoyen de proximité
.

Facebook
Twitter
Emissions Talk
Emissions Musicales

 

Recherche


Partir de rien pour ne rien dire

Mardi 8 Décembre 2020


Il nous arrive souvent de parler pour ne rien dire. Il nous arrive de brasser de l’air comme si nous nagions dans le vide intersidéral de l’intellect. Il semble que notre cher Arno Labo en soit expert. Voyons s’il parvient à parler sans ne rien dire…


chronique_d__un_confine_25__partir_de_rien_pour_ne_rien_dire.mp3 Chronique d'un confiné 25- Partir de rien pour ne rien dire.mp3  (2.48 Mo)


Partir de rien pour ne rien dire

Hier, nous avons vu en quoi il était compliqué de s’exprimer sur un sujet auquel on ne connait rien. Aujourd’hui nous verrons en quoi il est compliqué de s’exprimer en partant de rien.
 
Alors voilà, parfois on n’a même pas vraiment de sujet auquel se rattacher disions-nous. On nous demande simplement de nous exprimer. Mais alors, bien, que dire ?
 
A mon avis, en partant de rien on peut tout dire, mais finalement ne rien dire. Quand il n’y a pas de question on ne peut logiquement pas répondre à une question, pas même à celle de son absence.
 
Je peux vous dire que j’m’y connais sur le sujet. Au regard du nombre de bêtise que j’écris ou que je peux dire en l’espace de plus ou moins de temps, je commence à être expert en la matière.
 
En effet, en l’absence de matière, on part de rien. Or, en partant de rien, il est dur, d’une part de fonder quelque chose et d’autre part, d’avoir quelque chose à fonder. Si t’as pas de béton ni de fondation, bah… Bon courage pour construire ta maison !
 
On pourrait croire qu’il est plus simple de ne pas avoir de limite. Néanmoins (comme disait encore le Sphinx), les limites sont aussi des garde-fous et des guides. En bref, ce qui nous limite peut, par ailleurs, nous diriger.
 
Alors ma conclusion à ma non-argumentation pourrait être celle-ci : Si tu réponds au vide en t’en faisant l’écho, bah il y aura peut-être beaucoup de mots, mais pas beaucoup plus que ça.
 
D’ailleurs, on peut bien crier dans le vide, on n’entendra rien. Bah oui, nigaud, dans le vide, il n’y a pas de son. C’est un astronaute qui m’a dit ça tandis qu’il faisait une sortie spatiale. Bref… Croyez-moi.
 
Quand on n’a rien à dire, on peut bien parler, mais mieux vaut la fermer. D’ailleurs, on dit qu’il vaut mieux « Ne rien dire et passer pour un con, que l’ouvrir et ne laisser aucun doute à ce sujet ». Sur ce…

 
 
 

Les réseaux sociaux d'Arno Labo


Laurent Montovert





Dans la même rubrique :
< >